APS MALI-AFRIQUE-MUSIQUE/NECROLOGIE / Décès de Toumani Diabaté, illustre joueur de kora (famille) APS SENEGAL-SANTE / Il faut “réorienter la réponse au VIH”, préconise Maguette Ndoye Ndiaye APS SENEGAL-PECHE-EMIGRATION / Aïssatou Mbodj invite les pêcheurs à rester au Sénégal APS SENEGAL-ECONOMIE-EQUIPEMENTS / Fatou Diouf réitère la volonté de l’État de moderniser la pêche artisanale APS SENEGAL-HYDRAULIQUE -GOUVERNANCE / Distribution de l’eau : l’Etat invité à publier le contrat d’affermage signé avec le Groupe Suez ANP Niger: Présentation au Drapeau de 1010 élèves gardes nationaux de la promotion 2023 MAP Sénégal : Mission multisectorielle du Club Afrique Développement AIP Dr Edouard Fonh-Gbéi, l’ingénieur chevronné de la géoinformation (Portrait) MAP RCA: Les besoins humanitaires aggravés par les conflits dans les pays voisins (ONU) AIP Les acteurs de l’industrie planchent sur les enjeux stratégiques de la souveraineté industrielle

Au moins 15 morts dans des violences dans l’ouest de la RDC


  9 Mars      74        Securité (3145),

 

Kikwit (RD Congo), 09/03/2023 (MAP) – Au moins quinze personnes ont été tuées cette semaine par des hommes armés dans l’ouest de la République démocratique du Congo, après des semaines d’accalmie dans cette région en proie à des violences communautaires, ont indiqué jeudi des sources locales et des médias.

Mercredi à l’aube, « des assaillants ont attaqué » les villages de Somakita et Kinsele, situés sur la route nationale 17 dans le territoire de Kwamouth, province de Mai-Ndombe, a déclaré Damien Bungu, responsable d’une organisation de la société civile, cité par des médias.

« Le bilan provisoire fait état de 15 personnes tuées à Somakita, plusieurs maisons incendiées à Kinsele et plusieurs blessés dans les deux villages », a-t-il ajouté.

Le bilan de 15 morts a été confirmé par Guy Musomo, un élu provincial. « On ne sait pas (encore) combien de civils, combien de militaires, combien d’assaillants » figurent parmi ces morts, a dit cette source

D’après M. Bungu, environ 200 personnes ont fui la zone et se sont dirigées vers la capitale Kinshasa, tandis que d’autres se sont rendues dans des localités de la province voisine de Kwilu.

Selon des médias locaux, d’autres attaques ont eu lieu en début de semaine.

Des violences avaient démarré en juin dernier dans la province de Mai-Ndombe autour d’un conflit foncier et se sont étendues, notamment à la province voisine du Kwilu, où des attaques de villages ont fait des dizaines de morts.

Le conflit opposait les Teke, qui se considèrent comme originaires et propriétaires des villages situés le long du fleuve Congo sur une distance d’environ 200 kilomètres, et les Yaka, venus s’installer après eux.

Dans la même catégorie