Inforpress Nelson Freitas lança seu sétimo álbum « BlackButterfly » Inforpress Governo reforça conectividade aérea doméstica e internacional para impulsionar turismo – ministro Inforpress Governo aprova proposta de lei que cria Comissão Nacional Organizadora das celebrações dos 50 anos da independência nacional Inforpress Governo anuncia aprovação do segundo plano contra o tráfico humano para o horizonte 2024-2027 Inforpress “Criar Oportunidades e Conectar Futuros” é o lema da 1ª Cimeira de Investimento e Financiamento Jovem AIP Côte d’Ivoire-AIP/ La ministre de la Culture félicite les lauréats du prix « Alberto Cortina » AIP Côte d’Ivoire-AIP/Trois principaux décrets pour la mise en œuvre du nouveau Statut général, selon le DG de la Fonction publique AIB Plus de 200 invités au 4e symposium international «Translog Africa» prévu du 27 au 29 février à Ouagadougou AIP Côte d’Ivoire-AIP/Inter/ Le dialogue national préconise un premier tour de l’élection présidentielle le 2 juin au Sénégal ANP Niamey : Réception de plusieurs contributions au profit du FSSP

Baisse de violations des Droits de l’homme en août 2020 en RDC, selon le BCNUDH


  30 Septembre      44        Droits de l'Homme (662),

 

Kinshasa, 30 sept.202 (ACP).-Le Bureau Conjoint des Nations Unies aux droits de l’homme (BCNUDH) a documenté 669 violations des droits de l’homme sur tout le territoire de la RDC, soit une diminution de 9% par rapport au mois de juillet (739 violations) et un retour à des chiffres comparables à ceux de juin 2020 (670 violations).

« Cette baisse s’explique par une réduction du nombre de violations attribuables à des agents de l’État (-12%) ainsi que du nombre d’atteintes commises par des combattants de groupes armés (-7%) », a indiqué, mercredi le directeur du BCNUDH, Abdoulaziz Thioye.

La proportion des violations commises par les agents de l’État (44%) et des atteintes commises par des groupes armés 56% restent similaires à celles du mois dernier.

Les agents de l’État sont notamment les auteurs des exécutions extrajudiciaires d’au moins 30 personnes, dont trois femmes et trois enfants , tandis que les groupes armés sont notamment les auteurs des exécutions sommaires d’au moins 249 personnes, dont 49 femmes et 24 enfants.

Près de 93% des violations documentées en août 2020 ont été commises dans les provinces affectées par les conflits en RDC (621 violations) et ont entraîné la mort d’au moins 274 civils, dont 52 femmes et 27 enfants.

À l’instar du mois de juillet, les combattants des groupes armés sont les principaux responsables des violations commises dans ces provinces (61%). La majorité des violations et atteintes a de nouveau été enregistrée dans la province du Nord-Kivu (317 violations, soit 51% des violations commises dans ces provinces), suivie de l’Ituri (114 violations), du Tanganyika (63 violations) et du Sud-Kivu (57 violations).

Dans le cadre de son mandat, le Bureau Conjoint des Nations Unies aux Droits de l’homme (BCNUDH) en RDC assure un suivi étroit de la situation des droits de l’homme et procède à des analyses des tendances y relatives dans le pays.

Ces tendances sont régulièrement partagées avec les autorités afin qu’elles prennent les actions nécessaires, y compris traduire en justice les auteurs présumés des violations des droits de l’homme documentées, et sont présentées mensuellement à la conférence de presse bimensuelle des Nations Unies.

Dans la même catégorie