APS SENEGAL-USA-DIPLOMACIE / Bassirou Diomaye Faye et Kurt Campbell ont discuté du renforcement de la coopération bilatérale MAP Afrique du Sud : neuf personnes sur dix n’ont pas accès à un traitement de santé mentale (organisme) ANG Desporto/Sport Bissau e Benfica a duas vitórias para sagrar o campeão nacional da Guiness-Liga ANG Cooperação/”China está disposta a apoiar Guiné-Bissau dentro de sua capacidade para alcançar desenvolvimento almejado”, disse Embaixador Renhuo MAP Afrique du Sud : neuf personnes sur dix n’ont pas accès à un traitement de santé mentale (organisme) MAP Maroc: L’économie a fait preuve de résilience (Banque mondiale) ANG Desporto/Sport Bissau e Benfica a duas vitórias para sagrar o campeão nacional da Guiness-Liga MAP Sénégal: L’Afrique représente plus de la moitié des urgences sanitaires dans le monde (responsable OMS) ANG Cooperação/”Reino de Marrocos vai continuar a disponibilizar bolsas de estudos para estudantes guineenses”, afirma Carlos Pinto Pereira ANG Cooperação/”China está disposta a apoiar Guiné-Bissau dentro de sua capacidade para alcançar desenvolvimento almejado”, disse Embaixador Renhuo

Baoudéta : mission du Ministre de l’Emploi, du Travailet de la Protection Sociale sur les réalisations du PEJIP


  9 Mars      39        Emploi (89),

 

Maradi, 09 Mars (ANP)- Le Ministre de l’Emploi, du travail et de la Protection Sociale, Dr Ibra Boukari était en visite de travail dans les villages de Gaon Sofoua Haoussa  et Doubaou, dans  la Commune de Baoudéta  (Tassaoua). Il s’agissait pour lui, d’aller à la rencontre des jeunes de ces deux villages,  des femmes et des jeunes qui ont bénéficié de  formations du  Projet Emploi des Jeunes et Inclusion Productive (PEJIP).

Les activités du PEJIP dans la commune  rurale de Baoudéta ont débuté en 2021 dans la composante N°1 avec 229 jeunes  bénéficiaires enrôlés et accompagnés, soient 130 femmes et filles et 99 garçons formés en 10 Groupements d’Epargne et de Crédits GEC« MATASSA » encadrés par 10 jeunes coachs locaux (JCL) formés par le PEJIP.

Ces 10 GEC sont dans 10 villages  de la commune de Baoudéta  et ces 229 jeunes ont été formés en compétences de vie courante durant 6 jours et en micro-entreprenariat durant six jours aussi. Ces jeunes formés ont chacun reçu une subvention de  100.000fcfa  en tranche de 60.000 et 40.000cfa qui leur a permis  de bien démarrer ou accroître des activités génératrices de revenus tels que l’élevage de gros et petits ruminants, l’achat, la revente et le stockage de céréales, la revente des produits divers de consommation et la transformation d’arachide.

C’est donc pour faire le point de cette formation et voir les premiers résultats que le Ministre, Dr Ibra Boukari s’est entretenu avec les bénéficiaires. Selon l’un deux, M. Sabiou Oumarou qui fait partie de la première vague de 40 bénéficiaires, l’arrivée de ce projet lui a permis de se stabiliser, car avant, il partait en exode. Il a indiqué avoir bénéficié de formation du projet  en bonne gouvernance ce qui les a amené à construire des douches et des toilettes au niveau du CIS du village. « La subvention que j’ai reçue m’a permis de me  lancer dans le commerce de chaussures. En plus, je vends aussi des condiments et des produits de première nécessité », témoigne-t-il.

Au titre d’impacts de cet encadrement reçu, M Sabiou Oumarou  reconnaît que non seulement cela lui a permis de se stabiliser, mais aussi d’avoir une activité génératrice de revenus qui jusqu’ici lui permet de prendre sa famille en charge.

« Nous remercions le gouvernement et le Président de la République dont le programme est en train de porter ses fruits. », s’est-il  réjoui.

Madame Zouera Yahaya, bénéficiaire, ne tarit pas d’éloges à l’endroit des initiatives de PEJIP.

« L’arrivée de ce projet a d’abord permis aux bénéficiaires de se mettre en groupements, un facteur de brassage de socialisation des populations » a-t-elle soutenu. La subvention qui nous a été attribuée a permis à certains d’entre nous de se lancer dans la transformation d’arachide,   l’embouche des petits ou grands ruminants.

« Cet argent reçu m’a permis de stocker du niébé pour le revendre, mais aussi de m’acheter une brebis. Aujourd’hui, j’extrais aussi l’huile d’arachide que je revends », a-t-elle relaté. Enfin, elle reconnaît que c’est ce projet qui lui a permis d’avoir une activité génératrice de revenu.

Il est à retenir que les activités génératrices de revenus dans lesquelles se sont lancés ces 229 jeunes  au cours des 8 premiers mois avec les crédits contractés dans le fonctionnement de leurs groupements ont permis  aux 10 GEC Matassa d’épargner quelque  982.155 f cfa . Après la réalisation des activités génératrices de revenus  un  bénéfice  1.365.00 5 a été enregistré.

Face à ces résultats obtenus, le Ministre de l’Emploi, du Travail et de la Protection Sociale n’a pas caché sa satisfaction et celle des plus hautes autorités de notre pays. La satisfaction que des centaines de  jeunes et de femmes viennent d’emprunter une marche vers leur autonomisation financière. Toutefois, il a demandé aux parents et aux  sages du village de conseiller régulièrement ces jeunes pour la continuation des leurs activités génératrices de revenus.

Lancé en 2018 pour une durée de 5 ans,  le PEJIP sur financement de la Banque Mondiale couvre 40 communes sur l’ensemble du pays.

Dans la même catégorie