APS LA LIGUE PROFESSIONNELLE APPELLE AU FAIR-PLAY POUR FINIR LA SAISON EN BEAUTÉ (COMMUNIQUÉ) GNA NDPC holds stakeholders engagement to improve food nutrition systems GNA Help save the forestry industry – Forestry Association cries GNA CHAG launches six months revolving fund for member facilities AIB Burkina : Un forum pour accompagner les collectivités territoriales AIB Burkina : Le gouvernement veut assainir les exploitants de la filière cinéma APS VERS UNE BASE DE DONNÉES UNIQUE POUR L’ENRÔLEMENT DES DEMANDEURS D’EMPLOI APS OIGNON : A POTOU, COMMERÇANTS ET PRODUCTEURS DÉNONCENT UNE « CONCURRENCE DÉLOYALE’’ DE L’AGROBUSINESS APS DAKAR DEM DIKK : VERS DES PARTENARIATS AVEC DES FOURNISSEURS EUROPÉENS APS MACKY SALL : ‘’LE DATA CENTER DE DIAMNIADIO EST UNE GRANDE RÉVOLUTION POUR NOTRE SOUVERAINETÉ DIGITALE’’

Barrage la Renaissance : L’émissaire américain pour la Corne de l’Afrique rencontre à Addis-Abeba le ministre éthiopien de l’eau


  10 Mai      10        Environnement/Eaux/Forêts (3000),

   

Addis-Abeba, 10/05/2021 (MAP) – L’émissaire américain pour la Corne de l’Afrique, Jeffrey Feltman, a évoqué, lundi à Addis-Abeba, avec le ministre éthiopien de l’eau, de l’irrigation et de l’énergie, Seleshi Bekele, la question du grand barrage la Renaissance et les négociations tripartites en cours.

Lors de cette entrevue, le ministre éthiopien a informé l’émissaire américain de l’état d’avancement de la construction du grand barrage et des négociations tripartites en cours, a indiqué une source officielle éthiopienne.

La visite de Jeffrey Feltman en Ethiopie fait partie de son périple en Egypte, au Soudan et en Erythrée qui a débuté le 4 mai courant, ajoute la même source.

La visite de l’émissaire américain intervient au moment où les négociations entre l’Ethiopie, l’Egypte et le Soudan sont dans l’impasse et aussi à la veille du deuxième remplissage du grand barrage prévu en juillet prochain lors de la haute saison des pluies.

L’Ethiopie s’attache à des négociations tripartites sous l’égide de l’Union africaine qui aboutiront à «une solution gagnant-gagnant pour tous», avait souligné récemment le porte-parole du ministère éthiopien des Affaires étrangères, Dina Mufti, qui réagissait à la proposition faite par l’Egypte et le Soudan de former une médiation quadripartite dirigée par la République démocratique du Congo pour relancer les négociations.

Le quartet comprendrait l’Union africaine, les Nations unies, l’Union européenne et les Etats-Unis.

Les négociations menées sous l’égide de l’Union africaine en présence d’observateurs internationaux avaient été suspendues à plusieurs reprises, rappelle-t-on.

Dans la même catégorie