APS  La filialisation des activités de SENELEC effective en décembre 2023 (expert) APS CHAN 2023 : Pape Thiaw convoque 26 joueurs pour un stage à Toubab Dialaw APS Autoroute à péage Mbour-Kaolack : les travaux exécutés à 20% (gouverneure) APS La parenté à plaisanterie, thème de la deuxième édition du « Festi-Sérère » AIP Côte d’Ivoire – AIP / Ouverture du premier sommet pour la promotion de l’élevage et la garantie de la sécurité alimentaire MAP Burkina: au moins douze personnes tuées dans une attaque terroriste dans le nord MAP Fès: Focus sur les réglementations pour promouvoir l’approche genre dans les médias africains ANP ‘’Nous sommes heureux de constater que le Président est attaché aux valeurs démocratiques, sans lesquelles il n’y aura pas d’Etat de droit’’ (Bâtonnier du Niger) APS L’État veut mettre en place une stratégie de lutte contre le vol de bétail APS Le Sénégal a tiré « un grand profit » du défilé de Chanel à Dakar (ministre)

Beach soccer:  » Mon objectif, c’est de qualifier le Maroc à la Coupe du Monde 2024  » (sélectionneur)


  4 Octobre      21        Sport (9079),

   

Dakar, 04/10/2022 (MAP)-Six mois après son arrivée à la tête de l’équipe nationale marocaine de Beach soccer, le Sénégalais Omar Ngala Sylla est en train de dérouler son plan de développement de la discipline. Parmi les objectifs prioritaires assignés au technicien sénégalais, c’est qualifier les Lions l’Atlas de la plage à leur toute première Coupe du Monde de 2024.

L’équipe nationale du Maroc va participer à la CAN de Beach soccer qui va se jouer au Mozambique du 21 au 28 octobre 2022.

Son sélectionneur estime que son arrivée a « créé le déclic, parce que ce n’était pas évident de se qualifier face à la Côte d’Ivoire qui est une grande équipe  et expérimentée ». « Mon objectif, c’est de qualifier le Maroc à la Coupe du Monde 2024 de Beach soccer », déclare-t-il  à la MAP.

« Et cela passe par la mise en place d’un championnat national performant de Beach soccer », précise-t-il.

« Le Maroc n’a pas encore de championnat de Beach soccer, parce qu’il favorise le football de salle. En novembre prochain, après la CAN, nous allons démarrer le championnat national » , indique Omar Ngala Sylla.
Le sélectionneur du Maroc explique que  » toutes les équipes vont se retrouver dans un hôtel au frais de la Fédération Royale marocaine de football ». « Pendant un mois et trois semaines, nous allons jouer plusieurs matchs en continu « , révèle-t-il.

Le technicien sénégalais, plusieurs champion d’Afrique ajoute: « Ensuite nous allons procéder à la formation des entraîneurs et intervenir auprès des clubs. Et au mois d’avril, on va démarrer normalement le championnat national avec des équipes qui vont recevoir et ensuite se déplacer pour aller jouer contre des clubs d’autres villes », note-t-il.

L’ancien sélectionneur du Sénégal reconnaît tout de même que « c’est un large chantier, pas du tout évident », mais il  espère qu' »avec le temps il y arrivera ».

Parmi ces difficultés, il y a la distance entre les villes, obligeant les équipes à prendre l’avion. Ce qui fait dire à Omar Ngala Sylla que ce n’est pas du tout évident, mais c’est un projet sur le long terme.

Le sélectionneur des lions de l’Atlas de la plage informe que le Maroc est en train de construire 12 stades dédiés au Beach soccer, dans des villes différentes du Royaume. « Ce sont des infrastructures qui devraient accompagner cette dynamique du renouveau de cette discipline dans le Royaume », se réjouit-il.

Pour rappel, l’équipe nationale de Beach soccer du Maroc vient de boucler une semaine de stage à Dakar. Sur le trois matchs amicaux disputés contre des clubs sénégalais, le Maroc en a remporté deux. « C’était une occasion de s’acclimater avant la CAN du Mozambique », déclare le sélectionneur.

Le Maroc troisième de l’édition 2021 à Dakar est logé dans le groupe A en compagnie du Mozambique, du Malawi et du Nigéria.
Concernant les objectifs visés dans cette compétition continentale, Omar Ngala Sylla estime que « lors de la dernière édition 2021 au Sénégal, le Maroc avait réussi à atteindre les demi-finales ». « Donc au Mozambique, nous allons tenter de nous hisser dans le dernier carré au pire des cas. Et si possible jouer la finale et nous qualifier en même temps pour la Coupe du Monde « , conclut-il.

Dans la même catégorie