MAP Dar Es Salaam: Décoration des membres du CPS de l’UA à l’occasion du 20ème anniversaire du Conseil, dont le Maroc ANP Le chef de l’Etat reçoit l’association des chefs traditionnels du Niger ANP La Communauté Universitaire de Diffa visite le centre numérique communautaire Shimodouram MAP Dar Es Salaam: Le CPS de l’UA réaffirme le respect de l’intégrité territoriale des États, la Primauté du Conseil de Sécurité de l’ONU et le lien Paix, Sécurité, Stabilité et Développement AIP Le ministre Laurent Tchagba très satisfait des retombées du Forum mondial de l’eau 2024 AIP La CGECI souhaite un développement de la coopération ivoiro-suisse à travers le secteur privé ANP Fin de la visite terrain du Ministre de la santé publique dans la région de Maradi MAP L’initiative atlantique de SM le Roi offre des « alternatives de croissance » au Sahel (think tank américain) AIP Le ministère de la Femme reçoit des équipements pour renforcer la lutte contre les violences basées sur le genre AIP Le ministre Adama Diawara échange avec ses homologues du Maroc et du Congo pour l’amélioration du système d’enseignement supérieur

Bénin: Le président Patrice Talon toujours contre le culte de la personnalité


  12 Décembre      102        revue de presse (625),

 

Porto-Novo, 12 Déc. 2018 (ABP) – Lutte contre le populisme, coopération Bénin-Norvège, promotion des cadres béninois dans les organismes internationaux, politique, éducation et bien d’autres sujets sont abordés dans les parutions parvenues à la rédaction de l’ABP ce jour.
« Contre le populisme : Patrice Talon toujours égal à lui-même ». L’information est à lire à la Une du quotidien de service public La Nation dans sa parution du jour comme pour annoncer la désapprobation de la Présidence de la République à travers un communiqué en date du 11 Décembre 2018, signé de Pascal Irénée Koupaki, suite à des affiches propagandistes à l’effigie du Président Patrice Talon posées à divers carrefours de la ville de Cotonou et environs. Selon le journal, le communiqué renseigne sur des initiatives isolées de célébration publique du chef de l’Etat, preuve que ce dernier dispose de nombreux fans à travers le pays qui n’ont pas trouvé meilleure façon que celle-là de le lui faire savoir. Mais autre temps, autre mœurs fait savoir La Nation qui poursuit qu’ils le feront à leur risque et péril, car en dépit de leur flamme déclarée pour le chantre du Nouveau départ, ils devront en répondre, et pas de la façon qui leur plairait.
Sur le sujet, Matin Libre parle plutôt de « Revirement comique de la Présidence » et signale qu’il s’agit de la poudre aux yeux des béninois à la veille des élections. Le journal nous apprend que l’initiative porte la marque d’un groupe de jeunes entrepreneurs qui célèbrent les 1000 « glorieux » jours de Patrice Talon à la tête de l’Etat. Une attitude qui a surpris plus d’un renseigne Matin Libre, surtout les conducteurs de taxi-moto qui seraient très remontés, eux qui traversent une disette quotidienne depuis l’avènement du régime de la rupture. Pis, poursuit le journal, l’indignation était aussi à son comble sur les réseaux sociaux, condamnant ces pratiques propagandistes et de culte de la personnalité. Et c’est en moment, précise le journal qu’un communiqué sort et parle d’une initiative contraire à la démarche du président de la République qui s’emploie à exercer ses fonctions avec humilité depuis son investiture le 06 Avril 2016. Pour conclure, le journal nous renseigne que les positions de Patrice Talon sur le sujet évoluant à géométrie variable, on est tenté de demander de quelle démarche parle-t-on dans ce communiqué, celle avant le 06 Avril 2016 ou celle de 2017 après l’échec de la tentative de révision de la constitution.
Sur tout un autre sujet, La Nation revient et nous apprend que dans le cadre des préparatifs des législatives 2019, « la Cour constitutionnelle échange avec les Institutions impliquées ». Citant Me Joseph Djogbénou, président de la Cour constitutionnelle, le journal écrit : « de la qualité de la préparation des élections dépend la qualité du déroulement des élections… » et c’est à ce propos que l’exécutif, la Cour constitutionnelle, le Cos-Lépi sont tous à pied d’œuvre pour garantir la régularité des élections législatives, poursuit le journal. La Presse du jour fait observer que les institutions impliquées dans l’organisation des élections ne sont pas les seules à se préparer pour les législatives de 2019. Sur le sujet, le journal indique que le parti Dynamique unitaire pour le développement (Dud) qui était en congrès constitutif le dimanche 9 décembre dernier se prépare aussi pour l’événement et publie la liste des 39 membres du bureau exécutif national de ce parti. Parlant toujours de ces législatives, le quotidien Matin Libre de ce jour fait savoir que pour la répartition des sièges, « la question des 10% sème la confusion » et précise que « même des parlementaires n’arrivent pas à convaincre ». Pour le journal, les législatives prochaines risquent d’être une occasion de grandes contradictions et de folles discutions car, la répartition des sièges pourrait bien être complexifiée par le nouveau code électoral qui veut que chaque liste recueille au moins 10% des suffrages valablement exprimés au plan national et conclut que 2019 pourrait être une année électorale encore mouvementée au Bénin.
Pour clore cette revue de presse, Matin Libre informe à sa Une qu’une crise est en gestation dans le secteur de l’éducation, vu que le Fésed-Cosi est contre l’évaluation des enseignants et l’Unapeeb dénonce la ruine de l’école.

Dans la même catégorie