GNA Ambassador of the Kingdom of Netherlands bids farewell to Foreign Minister GNA UPSA confers honorary doctorate on Matthew Opoku Prempeh GNA COVID-19: GHS to source more vaccines GNA NYA develops programme framework to encourage youth volunteerism GNA Diasporan Africans in Canada donate to Street Academy APS CORONAVIRUS : 712 NOUVELLES CONTAMINATIONS ET 05 DÉCÈS ANP Niger : Les épreuves écrites de la session 2021 du baccalauréat, prévues pour le 27 juillet, reportées au 4 août prochain ANP Le Niger se dote d’une stratégie nationale de couverture sanitaire universelle pour la période 2021-2030 ACAP Plus de 300.000 doses de vaccin Johnson-Johnson offertes à la RCA ACP Les ministres provinciaux de l’éducation invités à lutter contre les antivaleurs dans leurs entités

Bénin: Les membres CCSCPE formés sur les mesures alternatives pour l’éducation sans violence des enfants à Aplahoué


  28 Juin      58        Société (34415),

   

Porto-Novo, 28 Juin (ABP)- La cellule communale de suivi et de coordination pour la protection de l’enfant (CCSCPE) de la commune d’Aplahoué a entamé jeudi, à la salle de réunion du centre de promotion sociale de la localité sa première session ordinaire, centré sur les mesures alternatives à appliquer désormais aux enfants au détriment du châtiment corporel.

Spécificité et dimension de développement de l’enfant; développement de l’enfant et la discipline positive puis écouter et comprendre les enfants, ce sont là les trois communications qui ont meublé les travaux de la première session ordinaire de la cellule communale de suivi et de coordination pour la protection de l’enfant (CCSCPE) de la commune d’Aplahoué.

Pour le communicateur de la séance, Eulaud Baba, ces thèmes qui sont tous liés à l’enfant permettront aux parents de ne plus exercer la violence sur leurs progénitures dès qu’il sera question de réprimer ces dernières mais plutôt de faire recours aux mesures alternatives qu’au châtiment corporel pour éduquer les enfants sans peur.

Selon Eulaud Baba, les membres CCSCPE devront, sur la base des notions reçues, jouer pleinement leur rôle de protection de l’enfant dans leurs communautés et services et essayer désormais d’employer la discipline positive qui se veut à l’écoute des enfants pour mieux les comprendre et voir dans quelle mesure agir en fonction de leurs besoins et leurs spécificités.

«Les thématiques liées à la protection de l’enfant évoluent dans le temps et la protection de l’enfant est une tâche dynamique donc il va de soi que les acteurs de protection de la commune soient outillés progressivement pour qu’ils puissent savoir de quelle manière bien protéger les enfants dont ils ont la charge dans leurs structures » a déclaré le communicateur.

ABP/CH/CBA/AE

Dans la même catégorie