ANGOP La FILDA/2024 va mettre en exergue la production agricole familiale ANGOP L’Angola et la Namibie réfléchissent sur la réduction de la bureaucratie pour des questions de santé ANGOP L’OMS réitère son soutien à la promotion des soins de santé primaires en Angola MAP La MAP et ITALPRESS renforcent leur coopération médiatique MAP Accra : Début de la 45ème session ordinaire du Conseil exécutif de l’UA avec la participation du Maroc MAP Côte d’Ivoire : appel à une intensification de la lutte contre la criminalité forestière APS Courses hippiques : le président du CNG de Matam passe en revue les difficultés du secteur AIB Bogandé : Les populations réaffirment leur soutien à la Transition et plaident pour plus de sécurité AIB Ganzourgou/Assainissement : La population mobilisée pour une opération de curage de caniveaux à Zorgho AIB Burkina : le gouvernement veut produire de l’engrais à hauteur de 15 milliards FCFA pour améliorer la production agricole

Beugré Mambé plaide pour la structuration de projets auprès de la Banque mondiale


  13 Juin      11        Economie (21774), Politique (26022),

 

Abidjan, 13 juin 2024 (AIP)- Le Premier ministre, chef du gouvernement, ministre des Sports et du Cadre de vie, Robert Beugré Mambé, a fait un plaidoyer, mercredi 12 juin 2024 à Abidjan Plateau, auprès de la Banque mondiale pour la structuration des projets considérés prioritaires pour la Côte d’Ivoire, à savoir, l’agriculture, la santé, le logement, l’éducation et le numérique.

Beugré Mambé, qui s’exprimait à l’occasion d’une rencontre avec les experts de la Banque mondiale de quatre pays, à savoir la Côte d’Ivoire, le Togo, le Bénin et la Guinée, a décliné les priorités actuelles de l’Etat et de son gouvernement.

« Nous demandons à la Société financière internationale (SFI) de nous aider dans les secteurs clés et à structurer nos projets. Les priorités du président de la République Alassane Ouattara, sont, d’abord le secteur agricole (arriver à une autonomie alimentaire), ensuite le secteur du logement (bientôt deux types de logements verront le jour, ceux en location-vente et les logements en vente simple). Il y a aussi la santé (la couverture maladie universelle doit concerner l’ensemble des populations et nous devons être autosuffisants en médicaments en construisant des usines de fabrication), au niveau de l’éducation (la formation professionnelle doit être accrue pour absorber plus de jeunes dans les métiers), en fin le digital (il s’impose à nous à nous aujourd’hui et nous sommes obligés de nous y intéresser véritablement) », a signifié M. Mambé.

La directrice des opérations de la Banque mondiale, Marie-Chantal Uwanyiligira, a rassuré le Premier ministre ivoirien, de son engagement aux côtés des autorités ivoiriennes à œuvrer pour le développement des populations. D’où leur présence à Abidjan pour deux jours de travaux de réflexion sur différentes thématiques, a-t-elle mentionné.

La Banque mondiale, une institution financière internationale, joue un rôle crucial dans le développement économique et social de nombreux pays, y compris la Côte d’Ivoire. Depuis des décennies, elle soutient des projets de développement visant à améliorer les conditions de vie et à renforcer les infrastructures du pays.

Depuis les années 1960, elle a financé divers projets dans le pays couvrant des secteurs clés tels que l’agriculture, l’énergie, les infrastructures, l’éducation et la santé, aidant à surmonter les obstacles au développement et à réaliser son potentiel économique par des investissements stratégiques et un soutien technique. Elle contribue à construire un avenir meilleur pour les Ivoiriens, en mettant l’accent sur l’inclusion, la durabilité et la résilience.

Dans la même catégorie