ATOP Kozah/autonomisation économique des femmes rurales : des groupements renforces sur la vie associative à Kara ATOP Lacs/campagne de dépistage et de chirurgie de la cataracte :2000 yeux recouvrent la vue APS SENEGAL-ENVIRONNEMENT-TRANSPORT / Le GGGI et le CETUD en accord pour impulser la dynamique de transformation de la mobilité urbaine à Dakar APS SENEGAL-PECHES-GESTION / De nouvelles mesures de surveillance des activités de pêche annoncées – Agence de presse sénégalaise – APS APS SENEGAL-FRANCE-MONDE-CULTURE / Dakar, hôte d’une exposition collective de travaux résonnant avec les métiers d’art APS SENEGAL-AFRIQUE-JUSTICE / Cour de justice de la CEDEAO : des avocats formés au système de gestion électronique des affaires APS SENEGAL-FOOTBALL-DECISION / ‘’Affaire Ababacar Sarr’’ : la commission de Recours de la FSF statue en faveur du Jaraaf, le Stade de Mbour relégué APS SENEGAL-ENVIRONNEMENT / Gestion des écosystèmes : vers l’aménagement de 13 forêts dans cinq régions (officiel) APS SENEGAL-SPORT-DEVELOPPEMENT / Sadio Mané expose au PM ses projets sportifs et ses ambitions dans l’agro-industrie APS SENEGAL-SOCIETE / L’ONG Direct Aid Society offre des moutons de Tabaski à 110 familles de la région de Dakar – Agence de presse sénégalaise – APS

Brazza/Presse: Des femmes journalistes formées sur les questions d’égalité et de sécurité


  19 Mai      5        Médias (2917),

 

Brazzaville, 18 Mai  (ACI) – Une vingtaine de femmes journalistes des différents médias  ont été formées, du 16 au 17 mai à Brazzaville, sur les questions liées à l’égalité et la sécurité dans l’exercice  de leur métier, afin de permettre à ces dernières de s’armer des outils nécessaires pour se défendre en cas de danger.

Placé sous le thème « Egalité, équité, genre et sécurité des femmes journalistes dans les médias », cet atelier, organisé par le Conseil genre de la Fédération syndicale des travailleurs de la communication (Fesytrac), avec l’appui financier  de  l’Union norvégienne des journalistes, a permis aux participantes de partager leurs expériences sur le terrain.

D’après les organisateurs, cette formation a été organisée parce que les femmes journalistes sont souvent  victimes du harcèlement sexuel et des attaques de  tout genre.

A cette occasion, Mme Mercia Loemba, l’une des formatrices, a indiqué que face au harcèlement sexuel, les femmes devraient hocher la tête et dire «Non» pour décliner la demande, parce que  le «Non» a plus de pouvoir. Cette forme de violence, a-t-elle poursuivi, pousse souvent les femmes à démissionner en raison de  l’impact psychologique que cela peut provoquer sur la santé mentale.

S’agissant des droits et sécurité, la formatrice, Mme Laure Mavoungou, a signifié que les femmes des médias doivent s’imposer dans le travail, car le travail n’a pas de sexe et les hommes ne sont pas des escaliers qui doivent les  aider à se démarquer dans leurs différentes structures.

Cette formation, la quatrième du genre qui s’étend dans tous les départements du pays, s’inscrit dans le dynamisme du conseil genre de la Fesytrac, visant à faire la promotion du genre au plan national et international.

Dans la même catégorie