Inforpress São Vicente: Governo vai abrir três centros de dia e reabilitar centros Nhô Djunga e de Emergência Infantil – ministro Inforpress Projecto CIRAWA tem dimensão “muito grande” sobre questões climáticas na agricultura na África Ocidental – coordenador Inforpress Nelson Freitas lança seu sétimo álbum « BlackButterfly » Inforpress Governo reforça conectividade aérea doméstica e internacional para impulsionar turismo – ministro Inforpress Governo aprova proposta de lei que cria Comissão Nacional Organizadora das celebrações dos 50 anos da independência nacional Inforpress Governo anuncia aprovação do segundo plano contra o tráfico humano para o horizonte 2024-2027 Inforpress “Criar Oportunidades e Conectar Futuros” é o lema da 1ª Cimeira de Investimento e Financiamento Jovem AIP Côte d’Ivoire-AIP/ La ministre de la Culture félicite les lauréats du prix « Alberto Cortina » AIP Côte d’Ivoire-AIP/Trois principaux décrets pour la mise en œuvre du nouveau Statut général, selon le DG de la Fonction publique AIB Plus de 200 invités au 4e symposium international «Translog Africa» prévu du 27 au 29 février à Ouagadougou

Brazza/Réligion: La jeunesse de la paroisse de Moukondo invitée à être l’espoir du présent et non du futur


  30 Novembre      20        Religion (1283),

 

Brazzaville, 30 novembre (ACI)- L’Administrateur paroissial de Ouenzé, consistoire de Brazzaville 2, le diacre Romain Ayessa a invité, le 28 novembre à Brazzaville, la jeunesse de la paroisse de Moukondo à refuser d’être l’espoir du futur mais du présent pour la réussite de leur vie afin d’impacter l’église de façon transversale.

« Le complexe d’infériorité dans la vie quotidienne d’un jeune chrétien qui se cherche, est un mauvais signe qui l’empêche de s’épanouir. Réussir dans la vie est un combat, voilà pourquoi il faut admettre que la jeunesse soit l’espoir d’aujourd’hui qui produira ses effets demain », a déclaré le diacre Ayessa, orateur à la conférence de la jeunesse, tenue le 28 Novembre à Moukondo, dans le 4ème arrondissement Moungali, qui a eu pour thème « comment réussir dans la vie ».

Définissant le terme vie, le responsable de Ouenzé a indiqué que ce concept très complexe, comporte tout un chapelet de définitions. Selon la pensée du philosophe Albert Camus par exemple, « la vie est absurde, il vaut la peine d’être vécu », a-t-il déclaré, expliquant que « la vie est tout espace de temps qui s’étend depuis la naissance jusqu’à la mort ».

Le thème « comment réussir dans la vie », a indiqué le conférencier, repose sur deux conditions à savoir, les conditions spirituelles, et celles qui sont personnelles ou physiques.

Dans les conditions spirituelles, la jeunesse qui présente ses projets au seigneur, doit marcher à l’image des jeunes cités dans la bible qui ont attesté leur vie en s’attachant à la parole de Dieu qui selon lui, est le fondement par excellence du vrai succès, citant le livre de Josué au chapitre 1 le verset 8.

Le cas du jeune Timothée qui a impacté l’église, est cité en exemple, en suivant les conseils de Paul afin qu’il soit un modèle. L’administrateur de Ouenzé a demandé aux jeunes d’être un modèle en parole et en actes en évitant, le mensonge, l’oisiveté, la paresse et la vie facile condamnés dans la bible, car « tu gagneras du pain à la sueur de ton front », a-t-il martelé.

Quant aux conditions personnelles ou physiques, le diacre à énumérer plusieurs aspects auxquels le jeune doit se conformer pour réussir sa vie, parmi lesquels, avoir un plan le poussant à être responsable, être capable de soutenir les objectifs visés par le choix de la branche des études pour éviter beaucoup des diplômés sans emplois dans le pays.

Le jeune à la recherche de la réussite, a poursuivi M. Ayessa, doit croire à ce qu’il fait, fréquenter les autres dans le but de satisfaire ses intérêts, il doit aussi avoir l’esprit de créativité car « les jeunes de l’Eec sont des dormeurs », a-t-il constaté.

Il a demandé aux jeunes d’être affermis dans le seigneur en cherchant de l’argent propre.

Dans la même catégorie