ANG UEMOA/Ministro da Economia destaca crescimento de 5,75 por cento alcançado pela organização entre 2012/ 2022 ANP La Salle d’Arts Martiaux du Centre Technique de la FENIFOOT baptisée ‘’Dojo d’Abdoul Razak Issoufou Alfaga’’ AGP JO DE PARIS/FOOTBALL : LA GUINÉE JOUE CONTRE LA NOUVELLE ZÉLANDE CE MERCREDI À 15H GMT À NICE ACP Guerre dans l’est : la SADC appelée à s’assurer de l’opérationnalité de ses forces ACP Justice militaire : Corneille Nangaa et ses complices accusés de crimes de guerre ANP Revue du portefeuille des projets de la BM au Niger : les deux parties s’engagent à faciliter la mise en œuvre des projets Inforpress Presidente da República condecora FAO pelo “inestimável contributo” no desenvolvimento de Cabo Verde Inforpress São Vicente: CNAD faz coincidir exposição com data do centenário de Amílcar Cabral Inforpress Maio: Festival de Moreia na vila da Calheta marcado para 17 e 18 de Agosto Inforpress Futsal: Luso-cabo-verdiano Pany Varela a caminho do Al Nassr da Arábia Saudita

Bulletin de l’écologie de l’Afrique


  16 Mars      37        Environnement/Eaux/Forêts (6799),

 

Dakar, 16/03/2023 (MAP)- Voici le bulletin de l’écologie de l’Afrique pour la journée du jeudi 16 mars 2023:

Sénégal:

–  Le sous-secteur des énergies renouvelables est l’une des principales alternatives pour apporter une contribution significative à l’amélioration de l’offre énergétique de manière durable, a indiqué, mardi, le gouverneur de la région de Fatick (ouest), Seynabou Guèye.

« Le développement des énergies renouvelables au Sénégal s’inscrit dans le cadre de la sécurisation de l’approvisionnement énergétique et de la réduction de la dépendance aux importations de combustibles fossiles. Ainsi, l’énergie solaire peut nous apporter une contribution significative », a-t-elle dit.

Seynabou Guèye procédait à l’ouverture du 4ème Salon des énergies renouvelables de Fatick, organisé par l’Agence régionale de développement (ARD) avec l’appui de ses partenaires.

Elle souligne que l’exploitation du potentiel d’énergies renouvelables dans le pays offre une opportunité d’activités économiques, de création d’emplois qualifiés et de réduction des émissions de gaz à effet de serre.

« C’est une option prise par le Gouvernement du Sénégal pour faire des énergies renouvelables un secteur qui va fournir de l’électricité dans les villes et les zones les plus reculées », a relevé Mme Guèye.

Elle a ainsi donné en exemple ‘’le succès’’ des lampadaires solaires installés dans des zones les plus reculées de la région de Fatick.

Ce salon, qui va se poursuivre jusqu’à jeudi, est axé sur le thème « Énergies renouvelables et efficacité énergétique, levier d’accès à l’énergie, à l’emploi et à l’entrepreneuriat pour un développement durable des territoires ».

Côte d’Ivoire:

– La Société de développement des forêts (SODEFOR) a mis aux arrêts un individu se réclamant propriétaire de plus de 18 000 ha sur les 26 000 ha que fait la forêt classée de Yapo-Abbé, soit 70% de la superficie, rapporte un communiqué publié mercredi.

Selon la note, l’individu interpellé n’est à son premier forfait et se base « sur des documents non officiels ». « Il serait l’auteur de la mise en place d’une vingtaine de bornes » que la SODEFOR a arraché en 2021 dans la même zone.

Il a été conduit devant le procureur d’Agboville avec deux autres personnes appréhendées dans la forêt classée de Yapo-Abbé dont « l’un effectuant des ouvertures de limites et l’autre, transportant des bornes ».

Cette opération a été menée par l’Unité de gestion forestière de Yapo-Abbé qui dépend du centre de gestion d’Agboville dirigé par le colonel Moumouni Lougué.

Zambie :

– Le Service national zambien (ZNS) a annoncé que la récolte et le déplacement illégaux de l’arbre mukula ont diminué dans la province de Luapula.

Selon le lieutenant-colonel Chibuluma, le Service national zambien travaille en étroite collaboration avec le Département des forêts de la région pour mettre fin aux pratiques illégales.

Il a attribué le succès de l’opération à l’étroite collaboration entre le Service national et le Département des forêts.

Ce résultat est une évolution positive pour la préservation de l’environnement dans la province de Luapula et une démonstration de l’engagement du gouvernement zambien à protéger ses ressources naturelles, a-t-il dit.

En mars 2017, plus de 104 camions transportant l’arbre Mukula ont été saisis dans la ville frontalière de Nakonde, en Zambie.

Les dirigeants provinciaux se sont associés aux autorités pour empêcher la contrebande et protéger les ressources naturelles de la Zambie. L’arbre Mukula est considéré comme une ressource précieuse qui pourrait apporter des devises, créer des emplois et augmenter les revenus du pays.

Dans la même catégorie