ATOP Kozah/autonomisation économique des femmes rurales : des groupements renforces sur la vie associative à Kara ATOP Lacs/campagne de dépistage et de chirurgie de la cataracte :2000 yeux recouvrent la vue APS SENEGAL-ENVIRONNEMENT-TRANSPORT / Le GGGI et le CETUD en accord pour impulser la dynamique de transformation de la mobilité urbaine à Dakar APS SENEGAL-PECHES-GESTION / De nouvelles mesures de surveillance des activités de pêche annoncées – Agence de presse sénégalaise – APS APS SENEGAL-FRANCE-MONDE-CULTURE / Dakar, hôte d’une exposition collective de travaux résonnant avec les métiers d’art APS SENEGAL-AFRIQUE-JUSTICE / Cour de justice de la CEDEAO : des avocats formés au système de gestion électronique des affaires APS SENEGAL-FOOTBALL-DECISION / ‘’Affaire Ababacar Sarr’’ : la commission de Recours de la FSF statue en faveur du Jaraaf, le Stade de Mbour relégué APS SENEGAL-ENVIRONNEMENT / Gestion des écosystèmes : vers l’aménagement de 13 forêts dans cinq régions (officiel) APS SENEGAL-SPORT-DEVELOPPEMENT / Sadio Mané expose au PM ses projets sportifs et ses ambitions dans l’agro-industrie APS SENEGAL-SOCIETE / L’ONG Direct Aid Society offre des moutons de Tabaski à 110 familles de la région de Dakar – Agence de presse sénégalaise – APS

Bulletin d’informations économiques africaines


  17 Janvier      27        Bulletin d'info économiques africaines (534),

 

Dakar, 17/01/2023 (MAP)- Voici le bulletin d’informations économiques africaines pour la journée du mardi 17 janvier 2023:

Sénégal:

– Le Sénégal compte soumettre à la Banque africaine de développement (BAD) pour financement « à peu près un tiers » de son programme de souveraineté alimentaire de cinq mille milliards de francs CFA, lors du sommet dit « Dakar II », consacré à l’agriculture et à l’agro-alimentaire.

« Nous avons [..] un programme de souveraineté alimentaire qui tourne autour de  de 5 mille milliards dont les 4 mille [sont consacrés uniquement à l’agriculture]. Donc, nous allons soumettre à peu près un tiers de ce programme à la BAD lors de Dakar II », a déclaré le ministre sénégalais de l’Agriculture, de l’Equipement rural, et de la Souveraineté alimentaire, Aly Ngouille Ndiaye.

 

Plus de 1500 personnes sont attendues à cette rencontre prévue du 25 au 27 janvier prochains à Diamniadio, sous l’égide du Sénégal et de la Banque africaine de développement. Ce sommet va porter sur le thème  « Nourrir l’Afrique : Souveraineté alimentaire et résilience. »

Ce sommet va notamment enregistrer la participation de plusieurs chefs d’Etat et de gouvernement, mais également de ministres chargés de l’Economie et des Finances, de l’Agriculture et des secteurs connexes.

Il y aura aussi des gouverneurs de Banques centrales ainsi que des acteurs du secteur privé, des organisations multilatérales, des organisations non gouvernementales, des universitaires et des scientifiques.

Guinée:

–  Le ministère de l’Economie et des Finances a officiellement lancé récemment, le Plan de Relance Economique (PRÉ), élaboré par le gouvernement de la transition.

Ce plan de relance qui vient à l’appui du programme de  Reference Intérimaire (PRI) a  pour objectif de stimuler l’activité économique en contribuant à la transformation structurelle de l’économie, notamment l’amélioration de la productivité.  Diversifier les exportations et améliorer le cadre de vie de la population.

Selon  le ministre de l’Économie et des Finances, Moussa Cissé cette activité marque un point de départ pour l’économie guinéenne, une nouvelle dynamique qui devrait transcender des multiples défis auxquels sont confrontées les populations, dus au contexte international caractérisé par la persistance de la Covid 19 et la crise Russo-ukrainienne.

Ce Plan de relance économique comporte 20 projets et 18 mesures d’amélioration des climats d’affaires avec un coût global estimé à trois (3) mille (3.000) milliards GNF, dont feux mille soixante-dix milliards GNF consacrés au volet Relance par demande et le reste pour le volet par l’offre , a fait savoir Moussa Cissé.

Côte d’Ivoire:

– Le programme d’incubation « Orange corners » Côte d’Ivoire lancé en 2019 par l’ambassade du Royaume des Pays-Bas a permis à 120 jeunes entrepreneurs de bénéficier d’une assistance technique adaptée et un financement d’un montant global de 260 millions de FCFA.

Plus de 3500 jeunes ont été touchés depuis 2019 par cette initiative qui a permis de retenir 120 entrepreneurs répartis autour de six cohortes dont 40% de femmes, rapporte l’Agence ivoirienne de presse.

De même, plus de 300 emplois ont été crées dans le cadre de ce programme qui vise à former et accompagner les jeunes entrepreneurs ivoiriens innovants dans les domaines de l’agro-alimentaire, le transport et la logistique, l’économie circulaire et l’environnement, les énergies renouvelables, les infrastructures et villes intelligentes.

 

Niger:

– Les compagnies de téléphonie du Niger ont décidé, lundi, de revoir leurs offres tarifaires qu’elles ont mises officiellement en service dimanche 15 janvier, jugées très élevées par les utilisateurs notamment sur les réseaux sociaux.

Cette décision de révision a été annoncée à la suite d’une réunion tenue lundi entre des dirigeants de l’autorité de régulation de la communication électronique et de la poste (ARCEP, régulateur) et des représentants des quatre opérateurs de téléphonie fixe et mobile en service au Niger.

Dimanche dernier, les utilisateurs des services de télécommunications se sont réveillés avec une nouvelle grille tarifaire pour les appels, les messages et la connexion en forte hausse, ce qui a suscité de vives protestations notamment un appel au boycott de ces services.

RD Congo:

– Le prix de l’essence a connu une hausse de prix à la pompe passant de 3.800 FC en novembre à  5.500 voire même 6000 FC auprès des revendeurs.

Certains revendeurs ont fait savoir que : « Cette majoration de prix provient de l’état de délabrement de la route nationale no 07 en son tronçon Lodja – Bena Dibele sur lequel sont bloqués plusieurs véhicules ».

La même source note également que Bena-Dibele est un port fluvial situé à une distance de 150 km de Lodja qui sert en l’accostage des bateaux ou baleinières qui ravitaillent Lodja en marchandises et en carburant provenant de Kinshasa.

Kenya:

– Quelque 18.109 entreprises ont économisé 1,57 milliard de shillings en coûts d’électricité au cours de l’exercice financier se terminant en juin 2022 en basculant l’essentiel de leur production vers les heures creuses pour bénéficier de tarifs d’électricité réduits.

L’Autorité de régulation de l’énergie et du pétrole (Epra) a introduit le tarif horaire d’utilisation (ToU) en janvier 2018 pour inciter les gros utilisateurs d’électricité, notamment les industriels, à basculer leurs activités de production vers la nuit, lorsque la demande d’électricité est faible.

Le tarif offre aux grands utilisateurs d’électricité une réduction de 50% pour une utilisation de l’électricité entre 22h00 et 6h00 à condition de dépasser leur consommation mensuelle moyenne.

Cependant, de nombreuses entreprises hésitent à adhérer à cette opération en raison des défis logistiques des opérations nocturnes, ainsi que du seuil élevé de la consommation mensuelle moyenne qu’il faut atteindre avant de bénéficier du tarif nocturne préférentiel.

 

Afrique du Sud :

– La corruption est endémique dans toutes les sphères du gouvernement et des institutions en Afrique du Sud, a révélé la Commission de la Fonction publique.

«La corruption est devenue endémique dans trois sphères du gouvernement sud-africain et s’est infiltrée dans toutes les institutions du pays», a déclaré le Commissaire Anele Gxoyiya, notant que cela sape la démocratie et la confiance du public dans l’exécutif et a un impact négatif sur les services de l’État, ainsi que sur le développement communautaire et social.

Il se fait l’écho des conclusions de la Commission judiciaire d’enquête sur la capture de l’État, dite Commission Zondo, et la corruption institutionnalisée dans le secteur public.

« L’un des principaux problèmes est la délivrance d’instructions illégales par les autorités exécutives et certains cadres supérieurs occupant des postes influents au sein du gouvernement », relève-t-on.

Dans la même catégorie