ATOP Kozah/autonomisation économique des femmes rurales : des groupements renforces sur la vie associative à Kara ATOP Lacs/campagne de dépistage et de chirurgie de la cataracte :2000 yeux recouvrent la vue APS SENEGAL-ENVIRONNEMENT-TRANSPORT / Le GGGI et le CETUD en accord pour impulser la dynamique de transformation de la mobilité urbaine à Dakar APS SENEGAL-PECHES-GESTION / De nouvelles mesures de surveillance des activités de pêche annoncées – Agence de presse sénégalaise – APS APS SENEGAL-FRANCE-MONDE-CULTURE / Dakar, hôte d’une exposition collective de travaux résonnant avec les métiers d’art APS SENEGAL-AFRIQUE-JUSTICE / Cour de justice de la CEDEAO : des avocats formés au système de gestion électronique des affaires APS SENEGAL-FOOTBALL-DECISION / ‘’Affaire Ababacar Sarr’’ : la commission de Recours de la FSF statue en faveur du Jaraaf, le Stade de Mbour relégué APS SENEGAL-ENVIRONNEMENT / Gestion des écosystèmes : vers l’aménagement de 13 forêts dans cinq régions (officiel) APS SENEGAL-SPORT-DEVELOPPEMENT / Sadio Mané expose au PM ses projets sportifs et ses ambitions dans l’agro-industrie APS SENEGAL-SOCIETE / L’ONG Direct Aid Society offre des moutons de Tabaski à 110 familles de la région de Dakar – Agence de presse sénégalaise – APS

Bulletin quotidien d’informations économiques africaines


  17 Novembre      57        Bulletin d'info économiques africaines (534),

 

Dakar, 17/11/2018 (MAP) – Voici le bulletin d’informations économiques africaines pour la journée du samedi 17 novembre :

Sénégal-Economie-Industrie

La tendance baissière de l’activité du secteur secondaire au Sénégal, entamée depuis le mois de juillet 2018, s’est poursuivie en septembre 2018, selon les données de la Direction de la prévision et des études économiques (DPEE) rendues publiques vendredi.

Ce secteur s’est contracté de 9,7% durant la période sous revue contre 17,3% au mois d’août 2018 et 6,7% au mois de juillet 2018. « Ce repli est, essentiellement, imputable à la construction (moins 9,9%), aux conserveries de viande et de poissons (moins 22,7%) et à la fabrication de matériaux de construction (moins 12,7%)», souligne la DPEE.

Rwanda-BM

La Banque mondiale (BM) a approuvé, vendredi à Kigali, un crédit d’un montant de 125 millions de dollars destiné à aider le gouvernement rwandais à améliorer l’efficacité de son secteur énergétique.

Ce crédit de la BM, sous la forme d’une opération à l’appui des politiques de développement (DPO), devrait contribuer, entre autres, à renforcer la transparence et la responsabilité dans les programmes d’électrification, à améliorer la qualité des services d’approvisionnement, à réduire les pertes d’énergie et à assurer la viabilité financière sur le long terme du secteur énergétique.

« Cette enveloppe, qui prend la forme d’un prêt concessionnel, permettra d’accompagner les projets entrepris dans le pays en faveur du secteur de l’énergie, dans le cadre de sa Stratégie nationale de transformation portant sur la période 2017-2024 », a déclaré à la presse le ministre rwandais des finances et de la planification économique, Uzziel Ndagijimana

+++++

Côte d’Ivoire-IDE

Le Secrétaire d’Etat auprès du Premier ministre, Chargé de l’Investissement privé, Essis Esmel Emmanuel, également directeur général du Centre de promotion des investissements en Côte d’Ivoire (CEPICI), a signifié, vendredi, que les investissements privés « se portent à merveille » avec près de 625 milliards de francs CFA comparativement aux investissements de 2017 qui se chiffrent à environ 400 milliards de francs CFA.

Selon M. Essis, invité du Presse club de l’Union nationale des journalistes de Côte d’Ivoire (UNJICI), le pays, malgré quelques soubresauts socio-politiques, reste toujours attractive. Cet accroissement des investissements est, entre autres, dû à l’amélioration de l’environnement des affaires avec le nouveau code d’investissement, à la dématérialisation des procédures de création d’entreprises, à la stabilité sociopolitique de la Côte d’Ivoire.

Afin de continuer sur cette lancée et parvenir à l’émergence, le Secrétaire d’Etat auprès du Premier ministre, Chargé de l’Investissement privé plaide pour la pérennisation de la stabilité, la culture de l’entrepreneuriat des populations surtout des jeunes, et pour l’abnégation au travail.
Côte d’Ivoire-investissement

Le cabinet Kristena Consulting déploie ses activités en Côte d’Ivoire où il ambitionne d’accompagner les entreprises ivoiriennes à « mieux structurer leur démarche RSE (Responsabilité sociétale et environnementale des entreprises)» afin qu’elles soient éligibles à la levée de « fonds d’investissement socialement responsable gérés par des sociétés de gestions».

L’annonce a été faite par son fondateur, l’Ivoirien Dr Denis Gnanzou au cours d’une cérémonie de lancement des activités marquée par une conférence autour du thème, « les entreprises ivoiriennes à l’épreuve du développement durable/responsabilité sociétale et environnementale des entreprises: implications managériales, défis et opportunités ».

«La problématique de la responsabilité sociale des entreprises qui est attachée au développement durable, est en train de prendre de l’ampleur. Elle suscite beaucoup d’intérêt auprès des entreprises pour diverses raisons », a relevé Dr Gnanzou.

+++++

Nigeria-Importations

Les achats de riz du Nigeria sur le marché mondial vont bondir de 13%, à 3,4 millions de tonnes en 2019, selon un rapport du Département américain de l’agriculture (USDA).

Cette situation devrait renforcer le statut de second importateur mondial de riz du Nigeria, derrière la Chine.

D’après de nombreux observateurs, cette recrudescence au niveau des importations est un camouflet pour le gouvernement nigérian qui prévoyait d’arrêter ses achats mondiaux, cette année, afin d’économiser des devises.

Ghana-Pétrole

Le Ghana cherche à lever 750 millions de dollars grâce à l’introduction à la bourse de Londres de son Fonds des minéraux, qui détiendra ses participations dans les sociétés minières opérant sur son sol et touchera des redevances minières, a indiqué le ministre des Finances, Ken Ofori-Atta.

En septembre dernier, les législateurs ont adopté une loi pour la création du fonds qui cherchera à sécuriser les futurs revenus provenant de redevances pour répondre aux besoins de développement du Ghana. Le fonds mettra en place un véhicule spécial et s’introduira à la bourse de Londres et à la bourse locale.

Ghana-Industrie

Le ministère du Commerce et de l’Industrie, en collaboration avec le gouvernement polonais, recevra un crédit consenti de 100 millions de dollars pour la création d’une usine de montage et de fabrication de tracteurs et d’équipements agricoles modernes, a annoncé M. Ken Ofori-Atta, ministre des Finances.

L’usine de fabrication de tracteurs desservira les marchés ghanéen et de la CEDEAO afin de soutenir le programme de transformation industrielle du gouvernement en matière d’industrialisation rurale, a fait savoir le ministre.

Gabon-financement

Le financement de l’Etat et la promotion des valeurs de Trésor étaient au centre d’un colloque organisé cette semaine à Libreville, à l’initiative de la direction générale de la dette et sous la supervision du ministère gabonais de l’Economie.

L’objectif était de circonscrire l’orientation des financements locaux mobilisés par l’Etat, en cohérence avec les besoins et intérêts des acteurs économiques locaux, dégager les différentes contraintes liées à la réglementation et à la nature des mécanismes de financement ou encore établir un plan d’actions permettant de lever les contraintes actuelles, et de les concilier avec les besoins de financement à court terme de l’Etat.

Dans la même catégorie