ATOP Kozah/autonomisation économique des femmes rurales : des groupements renforces sur la vie associative à Kara ATOP Lacs/campagne de dépistage et de chirurgie de la cataracte :2000 yeux recouvrent la vue APS SENEGAL-ENVIRONNEMENT-TRANSPORT / Le GGGI et le CETUD en accord pour impulser la dynamique de transformation de la mobilité urbaine à Dakar APS SENEGAL-PECHES-GESTION / De nouvelles mesures de surveillance des activités de pêche annoncées – Agence de presse sénégalaise – APS APS SENEGAL-FRANCE-MONDE-CULTURE / Dakar, hôte d’une exposition collective de travaux résonnant avec les métiers d’art APS SENEGAL-AFRIQUE-JUSTICE / Cour de justice de la CEDEAO : des avocats formés au système de gestion électronique des affaires APS SENEGAL-FOOTBALL-DECISION / ‘’Affaire Ababacar Sarr’’ : la commission de Recours de la FSF statue en faveur du Jaraaf, le Stade de Mbour relégué APS SENEGAL-ENVIRONNEMENT / Gestion des écosystèmes : vers l’aménagement de 13 forêts dans cinq régions (officiel) APS SENEGAL-SPORT-DEVELOPPEMENT / Sadio Mané expose au PM ses projets sportifs et ses ambitions dans l’agro-industrie APS SENEGAL-SOCIETE / L’ONG Direct Aid Society offre des moutons de Tabaski à 110 familles de la région de Dakar – Agence de presse sénégalaise – APS

Bulletin quotidien d’informations économiques africaines


Rabat, 31/07/2019 (MAP) – Voici le bulletin d’informations économiques africaines pour la journée du mercredi 31 juillet:
Gabon-investissements
Le gouvernement compte doubler d’ici 3 ans, en 2023, les investissements directs étrangers ( IDE) dans la Zone économique spéciale de Nkok, à 27 KM au sud de Libreville.
« Aujourd’hui, c’est 220 milliards de francs d’investissements directs étrangers déjà investis dans la Zone économique de Nkok. L’objectif du gouvernement est de doubler ce chiffre dans les trois prochaines années. J’ai cru entendre qu’il y avait des lourdeurs administratives. Or, la simplification administrative est un facteur de développement économique de notre pays. Nous allons tout faire pour simplifier les procédures, et pour réduire les taxes », a indiqué le ministre de la promotion des investissements Jean-Fidèle Otandault, lors d’une récente visite à la Zes de Nkok.
+++++
Kenya-Monnaie
Le shilling kényan s’est affaibli à son plus bas niveau depuis près de cinq ans, atteignant mardi un sommet de la journée de 104.35, en raison d’une forte demande en dollars d’importateurs et de courtiers en devises.
La dernière fois que le shilling a été échangé à ces niveaux a eu lieu le 2 octobre 2015, alors qu’il atteignait 104.40 / 50, selon les données du site Web de l’analyste de marché monétaire et financier Wazua.
Selon le système de suivi des devises, le shilling était entiché de 104,10 à 104,35. Malgré tout, la Banque centrale du Kenya a évalué le shilling à 104,07 contre 103,85 lundi.
Un analyste du marché monétaire, Jeff Kabeberi, a confié que l’appétit normal des importateurs pour la demande en dollars de fin de mois et un excès d’offre de monnaie locale en raison d’effets de démonétisation étaient en jeu.
+++++
Ghana-Cacao
Le Ghana Cocoa Board lèvera 1,3 milliard de dollars de prêts syndiqués pour ses opérations durant la campagne cacaoyère 2019/20, a annoncé devant le Parlement le ministre des Finances, Kent Ofori-Atta.
Outre ce prêt syndiqué annuel, le Cocobod négocie avec la Banque africaine de développement (BAD) pour mobiliser une facilité supplémentaire de 600 millions de dollars à long terme pour la mise en œuvre de programmes de renforcement de la productivité (PEP) et autres initiatives.
Le ministre a également déclaré que pour la deuxième année consécutive, le gouvernement renonçait à sa part des droits d’exportation et estimé que le prix au producteur devrait être maintenu à 7.600 cédis la tonne (1. 286 euros).
+++++
Nigeria-lait
Promasidor Nigeria Ltd, filiale d’un groupe sud-africain, s’approvisionnera en lait local auprès de la ferme laitière Ikun appartenant à l’Etat.
Fondée au début des années 1980, la ferme laitière Ikun couvre 1 000 hectares de terres situées dans la zone d’administration locale de Moba et offrira de manière significative des opportunités pour augmenter la production laitière locale, estime le directeur général de Promasidor, Anders Einarsson.
+++++
Burundi-Mines
Au Burundi, les exportations minières ont dépassé celles du thé et du café au cours des trois derniers mois, totalisant 12,4 millions de dollars durant la période et faisant du secteur la principale source de devises étrangères.
« Le secteur minier apporte maintenant plus de 50% des devises étrangères. Il y contribuera encore davantage, jusqu’à 70 % dans le futur. Le secteur minier apporte plus que ceux du café et du thé réunis», a déclaré à la presse Léonidas Sindayigaya, porte-parole du ministère rwandais des Mines.
L’importance du secteur minier pour l’économie burundaise croît depuis que les Etats-Unis ont déclaré qu’ils veulent diversifier leurs sources d’approvisionnement de terres rares à la suite d’un conflit commercial avec la Chine.
Le Burundi est en effet le seul pays africain qui produit actuellement des terres rares, grâce notamment à la compagnie Rainbow Rare Earths, détentrice de la mine Gakara. En dehors des terres rares, il exporte aussi de l’or, de l’étain, du tungstène ou encore du tantale.

Dans la même catégorie