APS LES JEUNES INVITÉS À FAIRE BON USAGE DES RÉSEAUX SOCIAUX APS LE SAMES VA TENIR UN SIT-IN SILENCIEUX, LE 17 MAI APS RAMADAN : LA MAIRIE DE KAOLACK DÉCAISSE 35 MILLIONS DE FRANCS CFA POUR LES NÉCESSITEUX APS INCENDIE À L’HÔPITAL MAGATTE-LÔ : LE SAMES EXIGE UNE ‘’ENQUÊTE IMPARTIALE’’ APS DU MATÉRIEL ET DES VÉHICULES POUR LES SERVICES CHARGÉS DE LA GOUVERNANCE DE L’ÉTAT CIVIL APS POUR LA KORITÉ, LA RÉGION DE MATAM EST BIEN APPROVISIONNÉE EN DENRÉES ALIMENTAIRES, SELON LE SERVICE DU COMMERCE ANP Le Représentant résident du FMI pour le Niger assure au Président Mohamed Bazoum l’accompagnement de son Institution AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le ministère de l’Education nationale engagé dans l’amélioration de sa collaboration avec les éditeurs AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Lancement d’un nouveau magazine scientifique en ligne AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le paysage audiovisuel dominé par la forte audience des chaines du Groupe RTI (Etude)

Bulletin quotidien d’informations économiques africaines


  1 Avril      15        Bulletin d'info économiques africaines (377),

   

Dakar, 01/04/2021 (MAP) – Voici le bulletin d’informations économiques africaines pour la journée du jeudi 1er avril :

Sénégal-Agriculture

Quatre-vingt-quatre mille producteurs sénégalais abonnés à la plateforme du projet SAIDA (Services agricoles et inclusion digitale en Afrique) ont reçu leurs tout premiers conseils agricoles, a-t-on indiqué mercredi auprès de la FAO.

A l’initiative de cette agence onusienne spécialisée dans l’agriculture et l’alimentation, ce projet, à travers la plateforme correspondante, permet de transmettre des informations aux paysans et de connaître en même temps leurs besoins dans le cadre d’activités agricoles.

+++++

Mali-Economie-Banque

Banque Atlantique, filiale du groupe marocain Banque Centrale Populaire, a été désignée meilleure Banque du Mali à l’issue de la 28e édition des Best Bank Awards.

Banque Atlantique, dans sa démarche de transformation, a suscité l’intérêt du jury dans le cadre de l’attribution de ce prix d’excellence, répondant à tous les critères de positionnement fort sur son marché, de notoriété, de compétitivité technologique, de professionnalisme et d’attractivité, indique un communiqué.

+++++

Gabon-gouvernance

Le ministre de la Promotion de la bonne gouvernance et de la Lutte contre la corruption, Francis Nkea Ndzigue vient de lancer une étude sur l’état des lieux de la bonne gouvernance au Gabon.

L’objectif, selon la presse locale, est de jauger la qualité de la gouvernance du pays et mettre en lumière, les points d’obstacles en matière de lutte contre la corruption.

Les travaux sont menés par des experts internationaux et s’appuient sur les termes de référence du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD).

+++++

Tanzanie-Mines

La compagnie minière Armadale Capital a soumis aux autorités tanzaniennes une demande de permis minier afin de lancer l’exploitation du graphite de Mahenge Liandu, a annoncé jeudi la société minière, précisant que cela fait suite à l’approbation de son étude des impacts environnementaux et sociaux (ESIA) du projet.

« Il s’agit d’une étape importante pour Armadale en tant que société, puisqu’il s’agit de la dernière étape essentielle avant l’octroi du permis d’exploitation minière par le ministère de l’Energie et des Minéraux », a commenté Nick Johansen, président d’Armadale.

Dans l’attente des avancées sur le plan administratif, la compagnie a réalisé certaines activités plus techniques sur le projet. Il s’agit notamment de tests conduits en Australie et en Chine pour confirmer la qualité du graphite de Mahenge Liandu.

++++++

Angola-Investissements :

-. L’Angola souhaite attirer davantage d’investissements étrangers directs (IED) et renforcer ses relations avec tous les investisseurs et créanciers internationaux, a indiqué la ministre angolaise des Finances, Mme Vera Daves.

«Notre programme de réformes économiques accorde la priorité aux investissements étrangers directs, non seulement avec la Chine, mais également avec d’autres partenaires internationaux», a déclaré Mme Daves lors d’un webinaire virtuel.

La ministre a, à cette occasion, mis l’accent sur les réformes macro-économiques en cours dans le pays, en particulier celles qui concernent la viabilité de la dette publique. « Nous voulons apporter une valeur ajoutée à notre économie en créant des emplois et nous essayons d’améliorer nos relations avec nos partenaires étrangers », a-t-elle souligné.

Afrique du Sud-Emploi :

-. Le secteur manufacturier en Afrique du Sud a perdu 8,2% de l’emploi total, soit 100.000 emplois, en 2020 par rapport à l’année précédente, révèlent des données statistiques trimestrielles de l’emploi (QES) publiées par Statistics SA.

Les données montrent que le groupe d’industries des métaux et de l’ingénierie avait ressenti le double coup dur du verrouillage économique induit par Covid-19 et de la stagnation de l’économie. L’emploi dans les sous-secteurs des métaux de base, des produits métalliques, des machines et équipements généraux et du matériel de transport a également diminué.

La baisse du nombre d’emplois était attendue pour plusieurs raisons, notamment le fait que le PIB a révélé une croissance plus faible que prévu. En conséquence, les entreprises ont été contraintes de licencier des travailleurs et d’offrir des indemnités de départ volontaires.

+++++

Ouganda:

Le gouvernement ougandais envisage de mobiliser 130 millions de dollars pour financer ses 15% de parts dans la construction du pipeline (EACOP) qui transportera son brut vers le port tanzanien de Tanga. Un montant que les autorités comptent lever sur le marché intérieur.

Le dossier a été soumis à la Commission parlementaire de l’économie qui aura le dernier mot sur la question de savoir si le gouvernement obtiendra l’argent à temps pour la décision finale d’investissement.

+++++

Côte d’Ivoire-cacao

Le prix du cacao payé aux planteurs pour la récolte « intermédiaire » 2020-2021 en Côte d’Ivoire, premier producteur mondial (plus de 40%), a été revu en forte baisse à 750 francs CFA par kilo (1,14 euro), contre 1.000 FCFA auparavant, a annoncé mercredi le Conseil café cacao (CCC).

« Le prix +bord champ+ est fixé à 750 FCFA », a déclaré Yves Koné, le directeur général du CCC, l’organe public ivoirien de gestion de la filière cacao, évoquant des « difficultés » de commercialisation sur le marché mondial dans un contexte de surproduction et de baisse de la consommation due à la pandémie de coronavirus.

+++++

Mali-BM-financement

La Banque mondiale (BM), à travers l’Association internationale de développement (IDA), son guichet concessionnel destiné au financement des pays pauvres, a approuvé récmment un financement global de 91,7 millions de dollars (51 milliards FCFA) pour la réalisation de deux projets au Mali.

Le premier projet, d’un coût de réalisation de 60 millions de dollars (33,4 milliards FCFA), concerne l’accès au financement à l’entreprenariat et aux activités génératrices de revenus pour les couches vulnérables du pays.

Il vise à renforcer les capacités du secteur de la microfinance, faciliter l’accès aux services financiers numériques et améliorer l’offre de crédit pour les entreprises.

+++++

Bénin-coton

La Société pour le développement du coton (SODECO) du Bénin, premier égreneur de coton africain, vient de lever un financement structuré de pré-exportation de plus de 70 millions d’euros, soit 45,91 milliards Fcfa, auprès d’un pool de banques internationales.

Dans le cadre de « la campagne 2020-2021, SODECO, accompagnée par OBARA Capital, premier Hedge Fund Africain, a mobilisé plus de 70 M€ (45,91 milliards Fcfa) auprès d’un pool de banques internationales emmené par Natixis », précise la note.

SODECO a souhaité, dans un contexte de croissance significative de la production cotonnière béninoise et de ses activités, diversifier ses sources de financement et en optimiser le coût, en levant pour la troisième année consécutive un financement structuré pré-export en euros.

Dans la même catégorie