APS LES JEUNES INVITÉS À FAIRE BON USAGE DES RÉSEAUX SOCIAUX APS LE SAMES VA TENIR UN SIT-IN SILENCIEUX, LE 17 MAI APS RAMADAN : LA MAIRIE DE KAOLACK DÉCAISSE 35 MILLIONS DE FRANCS CFA POUR LES NÉCESSITEUX APS INCENDIE À L’HÔPITAL MAGATTE-LÔ : LE SAMES EXIGE UNE ‘’ENQUÊTE IMPARTIALE’’ APS DU MATÉRIEL ET DES VÉHICULES POUR LES SERVICES CHARGÉS DE LA GOUVERNANCE DE L’ÉTAT CIVIL APS POUR LA KORITÉ, LA RÉGION DE MATAM EST BIEN APPROVISIONNÉE EN DENRÉES ALIMENTAIRES, SELON LE SERVICE DU COMMERCE ANP Le Représentant résident du FMI pour le Niger assure au Président Mohamed Bazoum l’accompagnement de son Institution AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le ministère de l’Education nationale engagé dans l’amélioration de sa collaboration avec les éditeurs AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Lancement d’un nouveau magazine scientifique en ligne AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le paysage audiovisuel dominé par la forte audience des chaines du Groupe RTI (Etude)

Bulletin quotidien d’informations économiques africaines


  6 Avril      11        Bulletin d'info économiques africaines (377),

   

Dakar, 06/04/2021 (MAP) – Voici le bulletin d’informations économiques africaines pour la journée du mardi 6 avril :

Sénégal-Economie

Le gouvernement sénégalais organise, mardi et jeudi, par visioconférence, une table ronde dont l’objectif est de mobiliser 732 milliards de francs CFA, soit plus de 1,11 milliard d’euros, destinés au financement de projets structurants en milieux rural et péri-urbain pour « atteindre l’objectif de l’accès universel à l’électricité en 2025’’.

Cette table-ronde à laquelle vont participer les partenaires techniques et financiers ‘’a pour objectif principal de présenter la stratégie du Gouvernement pour atteindre l’accès universel à une énergie en qualité et en quantité suffisantes, à moindre coût et durable en 2025’’, précise un communiqué.

+++++

UEMOA-paiement-numérique

La Banque Centrale des États de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) a donné l’autorisation aux établissements financiers qui dépendent d’elle, l’utilisation de la technologie dite « QR Code » (code à réponse rapide) pour les paiements interopérables dans les pays de la zone de l’Union Monétaire Ouest Africaine (UMOA).

Très populaire en Chine, les paiements par QR code sont l’un des quatre moyens de paiement mobile pouvant être utilisés dans un commerce, avec les services financiers sur mobile (mobile money, ndlr), les cartes bancaires et les smartphones utilisant le mode sans contact.

Le client et le commerçant doivent tous les deux posséder un appareil hébergeant une application de paiement, en général un smartphone connecté à internet. Le commerçant utilise une version pro de l’application et le client une version pour particuliers.

 

+++++

Togo-Banque

« Sunu Bank » a réalisé au Togo un bénéfice de 249,59 millions de F CFA (environ 460.000 USD) au terme de l’exercice clos le 31 décembre 2020, après une perte de 246,7 millions de FCFA enregistrée au terme de l’année 2019. Premier bénéfice de l’institution depuis sa prise de contrôle par Sunu Investment Holding en 2018.

Sur le marché togolais suite à la reprise des activités de la Banque populaire pour l’épargne et le crédit (BPEC), Sunu Bank a entamé un programme de restructuration axé sur l’assainissement du portefeuille existant, indique le site « Financialafrik.com ».

+++++

 

Bénin-Finances

La République du Bénin, représentée par le ministre de l’Economie et des Finances Romuald Wadagni, a signé, le 1er avril, une convention de crédit de 326 millions euros avec la banque internationale Natixis avec la garantie de l’agence de crédit à l’exportation française Bpifrance Assurance Export.

«Cette opération constitue le financement à l’exportation le plus important jamais mobilisé par le Bénin», indique un communiqué du ministère de l’Economie et des Finances.

 


 

Rwanda-Economie

Le gouvernement rwandais injectera une enveloppe de 255 millions de dollars US à son fonds de relance économique au cours de l’exercice 2021, a annoncé le Premier ministre rwandais, Édouard Ngirente.

Grâce à la nouvelle augmentation, les ressources du fonds de relance économique seront portées à 350 milliards de francs rwandais (355 millions USD), a indiqué le responsable, précisant que l’objectif est d’accompagner efficacement la reprise dans les secteurs tels que le tourisme, l’hôtellerie, l’industrie manufacturière, le transport et la logistique.

L’année dernière, 100 milliards de francs rwandais (102 millions USD) avaient déjà été injectés dans le fonds. Celui-ci visait essentiellement à soutenir les secteurs touchés par la pandémie, afin de minimiser l’impact du coronavirus sur l’économie nationale.

Tanzanie-Mozambique-internet

La Tanzanie fournira de la connectivité à haut débit par fibre optique au Mozambique, en vertu d’un contrat de 2,4 milliards de shillings tanzaniens (USD) signé entre les deux parties, a annoncé le ministre tanzanien des Communications et des Technologies de l’information, Faustine Ndugulile.

La connectivité Internet que fournira la Tanzanie au Mozambique se fera à travers son réseau national de fibre optique (NICTBB) dont l’extension jusqu’à la ville de Mangaka, à la frontière, a été confiée à la société Raddy Fiber Solution.

 

+++++

Afrique du Sud-BM-prévisions

La Banque mondiale (BM) a révisé à la hausse les perspectives de croissance de l’économie sud-africaine pour 2021 à 3% contre 2,6% auparavant.

«Le PIB réel de l’Afrique du Sud devrait rebondir, passant d’une contraction estimée à 7% en 2020 à une croissance de 3% en 2021, légèrement en hausse par rapport à 2,6% dans les prévisions d’octobre», souligne la BM dans un rapport, publié lundi.

Elle a de même indiqué que la croissance devrait se modérer à 1,9% en 2022, car les contraintes structurelles préexistantes, telles que les pénuries d’électricité, persistent.

 

+++++

Zimbabwe-inflation

Le taux d’inflation au Zimbabwe a baissé durant le deuxième semestre de 2020 en passant de 837% en juillet à 360% en décembre.

Les volatilités des taux de change qui avaient affecté l’économie jusqu’en juin 2020, lorsque la Banque centrale du Zimbabwe (RBZ) a introduit le système d’enchères de devises étrangères, s’étaient stabilisées à la fin de l’année dernière, bien que des poches de volatilité pouvaient encore se faire sentir alors que les confinements causés par la Covid-19 affectaient les entreprises.

Ces développements positifs ont donné à la Banque centrale du pays assez de confiance pour prévoir en février dernier que d’ici la fin de 2021, l’inflation annuelle tomberait à moins de 10%.

Dans la même catégorie