MAP L’ambassadeur de SM le Roi au Caire présente ses lettres de créance au Président égyptien MAP Kenya: huit corps retrouvés dans une décharge à Nairobi (nouveau bilan) APS AG de la FSF : le comité exécutif va proposer la date du 21 septembre (président) ANP Les leaders Arabes d’Agadez et Tahoua reçus par le Président du CNSP APS Acteurs politiques, société civile et universitaires planchent sur l’intégrité du système électoral APS Zone des Niayes : des producteurs listent les défis et proposent des solutions APS Le président Faye aborde les urgences sociales, la fiscalité, l’emploi, ses rapports avec le Premier ministre, etc APS AVC: un neurologue alerte sur les cas d’hospitalisations de sujets de plus en plus jeunes AIP La lutte contre la déforestation devrait s’inscrire dans un cadre de coopération sud-sud (Le président CESEC) MAP Niger : 22 terroristes « neutralisés » par l’armée dans l’ouest

Burkina: 14 morts dont quatre soldats dans une attaque terroriste dans le nord


  24 Mars      40        terrorisme (362),

 

Ouagadougou, 23/03/2023 (MAP) -Une dizaine de supplétifs civils et quatre soldats burkinabé ont été tués mercredi lors d’une attaque près de Kaya, dans le nord du Burkina Faso, où le président de la transition, le capitaine Ibrahim Traoré, est en visite, ont indiqué jeudi des sources sécuritaires et locales.

« Tôt dans la matinée du mercredi, des groupes terroristes ont attaqué une unité mixte de militaires et de volontaires pour la défense de la patrie (VDP, supplétifs civils) à Zorkoum », localité située à une dizaine de kilomètres de Kaya (nord), a déclaré une source sécuritaire, citée par des médias.

« On déplore côté ami quatre soldats et une dizaine de volontaires tombés. Côté ennemi, une vingtaine de terroristes ont été neutralisés », a ajouté cette source.

Une autre source sécuritaire a évoqué « plusieurs pertes parmi les éléments de défense ».

Un précédent bilan, fourni par un officier de l’armée burkinabé,  faisait état de 18 morts, dont dix supplétifs, et d’un dizaine d’autres blessées.

L’unité prise pour cible à Zorkoum était chargée de sécuriser les travaux de réparation des installations d’approvisionnement en eau de la ville de Kaya, régulièrement sabotées par des hommes armés, selon un responsable local.

Arrivé mercredi matin dans la ville de Kaya pour une visite de 48H, le capitaine Ibrahim Traoré s’est rendu sur les lieux de l’attaque « quelques heures plus tard », pour « saluer la bravoure des éléments qui ont réussi à repousser l’attaque en leur infligeant d’énormes pertes », a indiqué une source sécuritaire.

Depuis 2015, le Burkina est pris dans une spirale de violences perpétrées par des groupes terroristes liés à l’Etat islamique et à Al-Qaïda, qui ont fait en tout 10.000 morts – civils et militaires – selon des ONG, et quelque deux millions de déplacés.

Dans la même catégorie