APS SENEGAL-MONDE-SANTE / L’engagement de Bassirou Diomaye Faye en faveur de la campagne de GAVI pour la souveraineté vaccinale MAP Bénin : Le nombre de réfugiés et de demandeurs d’asile en nette augmentation (ministre) MAP Burkina: Des décisions importantes seront prises pour la bonne marche de la Nation (présidence) MAP Burkina Faso: Un réseau de contrebande de carburant au profit des groupes terroristes démantelé MAP UE : Plus de 750 millions d’euros pour l’accélérateur de production de vaccins en Afrique MAP Ouverture à Paris du Forum mondial pour la souveraineté et l’innovation vaccinales MAP La désertification, une menace majeure pour la biodiversité de la Namibie (ministre) AGP Gabon/Les conclusions du Dialogue national inclusif : 2100 actions identifiées sur les 1000 recommandations AGP Chine-Afrique/FOCAC : Le président Oligui Nguema invité au 9ème Forum à Pékin AGP Diplomatie: La France veut accompagner le Gabon dans la préservation de sa forêt

Burkina: 28 corps découverts dans le nord-ouest (gouvernement)


  3 Janvier      75        Securité (3086),

 

Ouagadougou, 03/01/2023 (MAP)- Vingt-huit corps ont été découverts la veille de la nuit du nouvel an à Nouna, dans le nord-ouest du Burkina Faso, a indiqué lundi soir le gouvernement.

« Le gouvernement a été informé d’un drame survenu à Nouna, chef-lieu de la province de la Kossi, dans la nuit du 30 au 31 décembre », affirme un communiqué du porte-parole du gouvernement, Jean Emmanuel Ouédraogo. Les premières informations « font état de 28 personnes tuées ».

Le communiqué du gouvernement précise qu’une enquête « a été immédiatement ouverte (…) pour élucider les circonstances du drame et situer toutes les responsabilités ». « En attendant l’aboutissement de l’enquête », il « appelle l’ensemble de la population au calme », notant « que toutes les dispositions sont prises pour jeter toute la lumière sur ces violences inacceptables ».

« Ce drame se produit à un moment où le Burkina Faso a engagé une opération de mobilisation de l’ensemble du peuple pour une unité d’actions dans la lutte contre le terrorisme », souligne le porte-parole.

Le gouvernement affirme demeurer « fondamentalement opposé à toutes formes d’exactions ou de violations de droits humains ».

Un communiqué du procureur près le tribunal de grande instance de Nouna, Armel Sama, fait savoir « que la plupart des victimes, toutes de sexe masculin, ont été tuées par balles ».

Le Burkina Faso est confronté depuis 2015 aux attaques de groupes terroristes liés à Al-Qaïda et à l’Etat islamique qui se multiplient. Elles ont fait des milliers de morts et au moins deux millions de déplacés.

Dans la même catégorie