ANP Tillabéri : Célébration de la Journée de l’Enfant Africain (JEA), Edition 2021 GNA I have not awarded scholarship to any of my relations- Tano South MCE GNA Gyasikrom Health Centre shut down over assault on Physician Assistant GNA Gender Ministry urges adolescents to champion reproductive health rights GNA Intensify awareness creation on PHC, Sunyani residents entreats GSS GNA Dr Bawumia is a first class assistant – President GNA GII builds the capacity of SMEs in Bolgatanga GNA Robust digitisation will ensure effective and efficient land administration-Veep MAP Afrique : 6 millions USD de Google pour les startups et l’entrepreneuriat féminin MAP Douanes : La Côte d’Ivoire, le Burkina et le Niger interconnectent leurs systèmes d’information

Burkina Faso sollicite des financements additionnels pour la mise en œuvre de son référentiel de développement


  9 Juillet      60        Développement durable (348), Economie (12398),

   

Ouagadougou, 9 juillet 2018 (AIB) – Après la table ronde de Paris en décembre 2016, le gouvernement burkinabè a sollicité lundi, des financements additionnels pour la mise en œuvre du Plan national de développement économique et social (PNDES), en particulier pour l’opérationnalisation de deux programmes.

Lundi à l’ouverture de la conférence internationale sur le PNDES (2016-2020), le Premier ministre Paul Kaba Thiéba a dit les attentes de son gouvernement en ce qui concerne le Programme d’urgence pour le Sahel (PUS) et le Projet d’appui au développement des économies locales (PADEL).

«Nous avons besoin également de ressources additionnelles, qui seront affectées au secteur de la transformation agro-sylvo-pastoral. C’est un secteur stratégique pour la vision que nous avons, pour le développement du Burkina Faso à travers le financement du PUS et du PADEL, des programmes nouveaux qui vont contribuer à la réalisation du PNDES», a soutenu le Premier ministre.

Selon lui, cette conférence a pour objectif de faire le point à mi-parcours de l’opérationnalisation de ce référentiel de développement, afin de mieux le suivre.

Il s’agit «d’identifier les points de succès et les points sur lesquels il faut encore plus d’engagements», a déclaré Paul Kaba Thiéba.

Quant aux intentions de financement annoncées lors de la conférence de Paris en 2016, le Premier ministre note un taux de financement satisfaisant (91%) des bailleurs et un très faible au niveau du secteur privé (5%).

«L’objectif de cette conférence est aussi de réaffirmer les intentions de financement faites à Paris et les consolider (…) Et inciter davantage d’investisseurs du secteur privé à venir au Burkina Faso», a ajouté Paul Kaba Thiéba.

Les financements additionnels au PUS et au PADEL permettront, selon le Premier ministre, d’avoir un package cohérent pour la mise en œuvre du PNDES.

Notons que la conférence qui s’achève demain mardi a pour thème, «Accélérer la transformation agro-sylvo-pastorale au Burkina Faso»

Agence d’information du Burkina

bl/ata

Dans la même catégorie