MAP L’ambassadeur de SM le Roi au Caire présente ses lettres de créance au Président égyptien MAP Kenya: huit corps retrouvés dans une décharge à Nairobi (nouveau bilan) APS AG de la FSF : le comité exécutif va proposer la date du 21 septembre (président) ANP Les leaders Arabes d’Agadez et Tahoua reçus par le Président du CNSP APS Acteurs politiques, société civile et universitaires planchent sur l’intégrité du système électoral APS Zone des Niayes : des producteurs listent les défis et proposent des solutions APS Le président Faye aborde les urgences sociales, la fiscalité, l’emploi, ses rapports avec le Premier ministre, etc APS AVC: un neurologue alerte sur les cas d’hospitalisations de sujets de plus en plus jeunes AIP La lutte contre la déforestation devrait s’inscrire dans un cadre de coopération sud-sud (Le président CESEC) MAP Niger : 22 terroristes « neutralisés » par l’armée dans l’ouest

Burkina : La CIL appelle à transformer les outils d’interaction au profit de la cohésion sociale


  30 Mars      56        Médias (2947),

 

Ouagadougou, 30 Mars 2023 (AIB)-La Présidente de la Commission de l’informatique et des libertés (CIL), Marguerite Ouédraogo/Bonané, a appelé les plus de deux millions d’utilisateurs de Facebook et de WhatsApp au Burkina Faso, à transformer ces plateformes au profit du vivre-ensemble et de la cohésion sociale, au détriment des posts contraires à la moralité et aux bonnes mœurs.

« Avec plus de deux millions d’utilisateurs sur Facebook et WhatsApp au Burkina Faso, nous devons plus que jamais réfléchir pour transformer ces instruments de communication et d’interaction de masse au profit de notre vivre-ensemble et de la cohésion sociale, gage d’un développement soutenu de notre pays dans un contexte de tensions multiformes», a affirmé la présidente de la Commission de l’informatique et des libertés (CIL), Marguerite Ouédraogo/Bonané, dans une déclaration dont l’AIB a reçu copie jeudi.

Elle s’exprimait jeudi, lors de la première édition de la Journée nationale de la protection des données à caractère personnel sous le thème : « Pour un monde digital inclusif, soucieux de la protection des données personnelles, je m’engage ».

Mme Ouédraogo a appelé à plus de réflexion pour minimiser la violation des droits des personnes en matière de traitement de leurs données à caractère personnel.

« Par le digital, s’abstenir de porter atteinte à la réputation, à la vie privée d’autrui, de poster des images obscènes qui enfreignent à la moralité et aux bonnes mœurs, est devenu un défi pour nous », a-t-elle soutenu.

La première responsable de la CIL a indiqué qu’à l’occasion de la journée, des activités de sensibilisation, de formation et d’information de différentes couches socio-professionnelles seront menées pour qu’elles s’approprient l’usage des TIC, tout en se prémunissant des revers y liés.

« Cette démarche de commémoration permettra de sensibiliser les populations à tirer le maximum d’avantages de l »internet et des plateformes numériques en n’occultant pas les conséquences réelles d »une éventuelle mauvaise utilisation », a conclu la Présidente de la CIL.

La Journée nationale de la protection des données à caractère personnel a été adoptée par l’Assemblée nationale le 30 mars 2021, permettant à la Commission de l’informatique et des libertés (CIL) de se doter d’un instrument juridique.

Dans la même catégorie