MAP Djibouti : La Fondation Mohammed VI des Ouléma Africains organise un concours de mémorisation et de récitation du Saint Coran MAP Mali: La Fondation Mohammed VI des Ouléma Africains organise un concours de mémorisation et de récitation du Saint Coran APS CHAN 2023 : ‘Madagascar va tout donner pour battre le Sénégal (entraineur) AIP La 2e édition du cross Joseph Tarègue lancée à Bouaké APS L’Etat va tout faire pour éviter un nouvel incendie au marché Ocass de Touba (Antoine Diome) APS Aliou Sow appelle les maires à investir dans le développement culturel APS Les migrantes, héroïnes négligées du développement économique APS Abdou Karim Fofana :  »Le Sénégal est propriétaire de son Train express régional. » APS Les activités de la 7e FIKA officiellement lancées APS Dakar remporte le grand prix Douta Seck du Fesnac

Burkina: le gouvernement adopte un projet de loi portant dépolitisation de l’Administration publique et renforcement de la méritocratie.


  1 Décembre      18        Administration (106),

   

Ouagadougou, le 30 nov. 2022(AIB)-Le gouvernement burkinabè a adopté mercredi, à un projet de loi portant dépolitisation de l’administration publique et renforcement de la méritocratie, en vue de promouvoir la compétence et la moralité dans les postes de responsabilités dans l’administration publique, a indiqué le ministre Bassolma Bazié.

La loi portant dépolitisation de l’administration publique et renforcement de la méritocratie, vise à combattre le laxisme et le favoritisme qui mettent à l’écart de gens biens formés et compétents au nom de certains aspects sociaux, a affirmé le ministre Bassolma Bazié au sortir du conseil des ministres.

Selon M. Bazié, cet état de fait «saccage» l’administration publique et le fondement de la construction véritable du Burkina Faso.

Selon lui, la Constitution du 2 juin 1991, les travaux du mécanisme africain d’évaluation par les pairs de 2006 et les travaux du collège des sages suite à la crise sociale née de l’assassinat en 1998 du célèbre journaliste d’investigation l’affaire Norbert Zongo, ont tous reconnu la nécessité de dépolitiser l’administration publique.

Pour M. Bazié, l’adoption de cette loi permettra de nommer des responsables compétents et de bonne moralité.

Dans la même catégorie