MAP L’ambassadeur de SM le Roi au Caire présente ses lettres de créance au Président égyptien MAP Kenya: huit corps retrouvés dans une décharge à Nairobi (nouveau bilan) APS AG de la FSF : le comité exécutif va proposer la date du 21 septembre (président) ANP Les leaders Arabes d’Agadez et Tahoua reçus par le Président du CNSP APS Acteurs politiques, société civile et universitaires planchent sur l’intégrité du système électoral APS Zone des Niayes : des producteurs listent les défis et proposent des solutions APS Le président Faye aborde les urgences sociales, la fiscalité, l’emploi, ses rapports avec le Premier ministre, etc APS AVC: un neurologue alerte sur les cas d’hospitalisations de sujets de plus en plus jeunes AIP La lutte contre la déforestation devrait s’inscrire dans un cadre de coopération sud-sud (Le président CESEC) MAP Niger : 22 terroristes « neutralisés » par l’armée dans l’ouest

Burkina : Le gouvernement inaugure des infrastructures de près de 30 milliards FCFA dans la commune de Fada N’Gourma


  5 Juillet      6        Infrastructure (758),

 

Ouagadougou, 05 juillet 2024 (AIB)-Le gouvernement a inauguré le vendredi 28 juin 2024 à Fada N’Gourma, des infrastructures d’assainissement, routières, d’éducation et de santé, de près de 30 milliards FCFA, réalisées dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’urgence de développement territorial et de résilience (PUDTR), une initiative de l’Etat burkinabè avec l’appui de la Banque mondiale.

Une équipe gouvernementale conduite par le directeur de cabinet du chef de l’Etat burkinabè représentant le président Ibrahim Traoré, le capitaine Céleste Anderson Médah, a inauguré dans la ville de Fada N’Gourma des infrastructures réalisées par le PUDTR.

Ces infrastructures, comprennent des ouvrages d’assainissement (caniveaux), des routes bitumées et pavées, un Centre d’éveil et d’éducation préscolaire (CEEP) et un Centre de santé et de promotion sociale (CSPS) équipé.
Selon le capitaine Céleste Anderson Médah, ces infrastructures ont été réalisées parce que le Président du Faso, vient de concrétiser une fois de plus son engagement auprès des populations.
« Les plans de développement qui sont réalisés dans toutes les régions du pays, ont pu se matérialiser à travers la Banque mondiale», a-t-il indiqué.

Le capitaine Médah a par ailleurs invité la population à accompagner les autorités et à prendre des dispositions pour entretenir ce qui leur est confié, afin de pouvoir progresser dans le développement déjà amorcé tout en étant dans la lutte contre le terrorisme.

Le Représentant Résident de la Banque mondiale au Burkina Faso, Hamoud Abdel Wedoud Kamil, s’est réjoui des résultats satisfaisants du PUDTR qui se traduisent par les réalisations comme celles qui sont inaugurées à 18 mois de la clôture du projet.

Il a par ailleurs souligné que le projet a permis d’impacter directement environ 1 million 500 mille personnes y compris les Personnes déplacées internes.
Le ministre en charge des Finances, Dr Aboubakar Nacanabo, a quant à lui, rappeler l’objectif visé par le PUDTR qui est d’améliorer l’accès inclusif des communautés y compris les Personnes déplacées internes (PDI) aux services sociaux essentiels, aux infrastructures et à l’alimentation.
« La ville de Fada N’Gourma, l’une des principales bénéficiaires des interventions du PUDTR, est aujourd’hui complètement transformée par des investissements structurants, d’une valeur de près de 30 milliards de FCFA », a noté le ministre.
Ces investissements sont, entre autres, la réalisation de 50 km de pistes rurales, l’appui aux secteurs de l’éducation, de la santé, de l’eau potable et de la sécurité alimentaire, l’appui à la mise en œuvre d’Activités génératrices de revenus (AGR), la construction de 2 CSPS complets et d’un centre de transit et d’écoute pour les victimes de violence basées sur le genre (VBG) ainsi que de 2 Centres d’éveil et d’éducation préscolaire.
« La ville a été dotée d’un schéma directeur d’assainissement qui offre une vision optimale pour une intervention progressive dont les travaux actuels représentent la phase prioritaire », a poursuivi Aboubakar Nacanabo.
A l’en croire, le gouvernement à travers ces actions, entend renforcer la résilience de la ville de Fada et des populations qui y vivent et cette intervention consiste à absorber le choc lié à l’arrivée massive des PDI.

« Le concept HIMO (Haute intensité de main d’œuvre) a revêtu les voiries en pavé dans la ville de Fada », a soutenu le ministre en charge des Finances.

Il a invité la population de Fada à s’unir et à s’approprier les infrastructures et d’en prendre soin afin qu’elles contribuent au rayonnement de l’ensemble de la région.
Les ministres présents ont remis des chèques et des kits à des bénéficiaires pour la mise en œuvre d’activités génératrices de revenus. Ils ont aussi visité le Centre d’éveil et d’éducation préscolaire (CEEP) du secteur 3 et du CSPS du secteur 2 de Fada N’Gourma.

Dans la même catégorie