ACI Congo : Plaidoyer pour la réduction échelonnée des importations des produits carnés ACI Congo : Le gouvernement invité à accélérer la validation de la Feuille de route Le ministère de la Salubrité lance la 48e édition de l’opération grand ménage AIP Le conseil municipal adopte le budget 2022 de plus d’un milliard de FCFA de la commune d’Adiaké AIP Lancement de l’évaluation des instituts et centres de recherche de l’enseignement supérieur AIP Plusieurs élèves sensibilisés sur les dangers de l’hypertension artérielle à Abidjan AIB Burkina : le ministre Tamboura invite ses compatriotes à ne pas tomber dans le piège des terroristes (Actualisée) AIB Burkina : La corruption a baissé après l’insurrection mais est remontée faute de sanction (Marius Ibriga) APS DES BILLES EN CRISTAL À LA PLACE DES BULLETINS ET ENVELOPPES DE VOTE, UNE ORIGINALITÉ DU SYSTÈME ÉLECTORAL GAMBIEN AIB Blocus du convoi militaire français: Ousseni Tamboura planche pour une relecture des accords entre le Burkina et la France (Actualisée)

Burkina : le Premier ministre sollicite l’accompagnement de la communauté musulmane


  28 Février      219        Société (37079),

   

Ouagadougou, 28fév. 2019-(AIB)-Le nouveau Premier ministre burkinabè Christophe  Marie Joseph Dabiré a demandé  jeudi, l’accompagnement de  la communauté musulmane pour  mener à bien ses fonctions, a constaté un journaliste de l’AIB.
«Nous sommes tous des croyants aujourd’hui et il est important que l’on sache confier à Dieu tout ce qui se passe au niveau de notre pays parce que nous avons besoin de la paix, de la sécurité et du développement», a indiqué Christophe Dabiré à l’issue d’un échange avec la Fédération des associations islamiques du Burkina (FAIB).

Selon le chef du gouvernement, la FAIB a toujours soutenu le Burkina Faso par des prières et les «Douas ».
D’après lui, il est toujours important de demander aux personnes  ressources que sont les Imams, les Cheicks de continuer à apporter leur soutien au pays.
Le porte-parole de la Fédération, Cheick Aboubacar Doucouré  a assuré que la communauté musulmane est prête à soutenir le gouvernement pour l’atteinte de ses objectifs,  surtout la lutte contre l’insécurité au Burkina.
«La  Fédération est disponible pour accompagner les autorités à  défendre la paix, la cohésion sociale, la prospérité dans notre pays»,  a dit Cheick Doucouré.
Le Burkina Faso est un pays laïque où les différentes confessions religieuses vivent en harmonies et apportent souvent leurs conseils à l’Etat quand la situation l’exige.

Dans la même catégorie