ANG Finanças/”O país não deve continuar a aprovar OGE sem prestação de contas anteriores”, diz Fodé Caramba Sanha ANG UEMOA/Ministro da Economia destaca crescimento de 5,75 por cento alcançado pela organização entre 2012/ 2022 ANP La Salle d’Arts Martiaux du Centre Technique de la FENIFOOT baptisée ‘’Dojo d’Abdoul Razak Issoufou Alfaga’’ AGP JO DE PARIS/FOOTBALL : LA GUINÉE JOUE CONTRE LA NOUVELLE ZÉLANDE CE MERCREDI À 15H GMT À NICE ACP Guerre dans l’est : la SADC appelée à s’assurer de l’opérationnalité de ses forces ACP Justice militaire : Corneille Nangaa et ses complices accusés de crimes de guerre ANP Revue du portefeuille des projets de la BM au Niger : les deux parties s’engagent à faciliter la mise en œuvre des projets Inforpress Presidente da República condecora FAO pelo “inestimável contributo” no desenvolvimento de Cabo Verde Inforpress São Vicente: CNAD faz coincidir exposição com data do centenário de Amílcar Cabral Inforpress Maio: Festival de Moreia na vila da Calheta marcado para 17 e 18 de Agosto

Burkina : Le président du Faso se réjoui d’avoir « noyé » des activistes dans leurs mensonges


  21 Juin      13        Société (45975),

 

Ouagadougou, 20 juin 2024 (AIB)- Le président du Faso, le capitaine Ibrahim Traoré s’est réjoui jeudi, d’avoir « noyé » des activistes dans leurs tissus de mensonges qui assuraient que le chef de l’Etat avait été emporté par une mutinerie.

« Ils ont dit que le pouvoir est vacant. Nous voulions les laisser continuer jusqu’à ce qu’ils se noient eux-mêmes. Je pense qu’ils se sont bien noyés maintenant et toute l’Afrique a compris que ce sont des apatrides, des ennemis de la Nation», a déclaré jeudi, le président du Faso, le capitaine Ibrahim Traoré, lors d’une visite de réconfort à la télévision nationale.

Depuis un incident de tir le 12 juin 2024 entre la présidence et la télévision nationale, des activistes ont mené pendant plusieurs jours, une campagne sur les réseaux sociaux, assurant que le chef de l’Etat avait fui une mutinerie et devrait être bientôt remplacé, faute de consensus avec les mutins.

« Nous, on ne fuit pas. On ne recule pas, on n’abandonne pas. Ils ont raconté ce qu’ils veulent. Tout le monde a compris que ce sont les ennemis de la Nation », a-t-il-assuré.

Selon le président Traoré, l’incident de tir qui a fait quelques blessés et des dégâts, est parti d’une erreur de manipulation d’une arme pendant la relève de soldats.

Au sujet de la grogne dans les rangs de l’armée, le président Traoré est formel : «le mouvement d’humeur c’est faux» avant d’expliquer que l’Etat-major ne voulait pas communiquer à ce sujet.

Selon Ibrahim Traoré, ce sont les soldats eux-mêmes qui ont demandé à la hiérarchie de communiquer pour leur permettre de travailler sereinement parce que leurs parents les appelaient beaucoup.

Dans la même catégorie