APS MUSHIKIWABO JUGE LES COUPS D’ETAT RÉPÉTÉS DE CES DERNIERS MOIS INACCEPTABLES APS Le maire de Jacqueville offre l’émission « Bonjour 2022 » à sa population APS ZIGUINCHOR : DEUX MILITAIRES ET UN REBELLE TUÉS DANS UN ÉCHANGE DE ‘’COUPS DE FEU’’ AIP Quelque 2000 kits scolaires à des écoliers à Biankouma ANP Diffa : 1ère session ordinaire de la Commission Consultative Régionale de l’Administration Territoriale (COCOCRAT) AIP Les sapeurs-pompiers militaires initient une opération ‘’coup de balai’’ à Yopougon AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Moussa Sanogo présente les projets du métro d’Abidjan et du barrage de Singrobo-Ahouaty aux députés APS DES ORGANISATIONS DE LA SOCIÉTÉ CIVILE SALUENT LE « DÉROULEMENT APAISÉ » DU SCRUTIN APS A COALITION BUNT BI MAJORITAIRE À RANÉROU FERLO (RÉSULTATS PROVISOIRES) AIP Les élèves du Lycée de Tengrela exhortés à cultiver la concurrence saine

Burkina : Le président Kaboré annonce « dès la semaine prochaine une opération mains propres »


  26 Novembre      42        Politique (20046),

   

Ouagadougou, 25 nov. 2021 (AIB)-Le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré a annoncé jeudi nuit à Ouagadougou, « une opération mains propres, dès la semaine prochaine pour vider tous les dossiers pendants de corruption ».

« Je lancerai dès la semaine prochaine, après concertation avec les autorités judiciaires et l’Autorité supérieure de contrôle d’Etat et de lutte contre la corruption, une opération mains propres, pour vider tous les dossiers pendants de corruption et éclaircir toutes les affaires qui polluent le quotidien des Burkinabè épris de bonne gouvernance et de démocratie », a indiqué le chef de l’Etat dans un message à la Nation.

Au regard des circonstances actuelles marquée par la recrudescence des attaques terroristes et les protestations de certains citoyens, le président Kaboré promet de « constituer une équipe (gouvernementale) resserrée et plus soudée (qui sera engagée) sur la trajectoire de la croissance économique, et de la poursuite de la lutte contre le terrorisme ».

Le message à la Nation du président Kaboré intervient à deux jours d’une marche annoncée (non autorisée) par des organisations de la société civile pour dénoncer la dégradation de la situation sécuritaire et pour certains, exiger sa démission.

Le chef de l’Etat a invité « les uns et les autres à savoir raison garder et à ne surtout pas croire que c’est en cassant le thermomètre qu’on guérit de la fièvre ».

Selon lui, « le peuple burkinabè a le droit et le devoir de s’exprimer librement sur la conduite des affaires publiques » et de préciser qu’il « y tient particulièrement ».

« C’est pourquoi, j’invite notre vaillante jeunesse à faire preuve de discernement, de vigilance et de retenue, en se démarquant de tous les vendeurs d’illusions qui veulent saper les fondements de notre Nation », a-t-il conseillé.

Dans la même catégorie