AIB Les agences publiques de presse burkinabè et ivoirienne sollicitent davantage les appuis de leurs Etats AIB Burkina/Orientation des nouveaux bacheliers : Le ministre Maïga conseille de passer par des structures officielles AIB Burkina/Forum africain : L’Afrique invité à gérer son identité numérique (ministre) AIB Côte d’Ivoire : Le président Ouattara se félicite de sa rencontre avec l’ancien président Gbagbo AGP Siguiri/Faits divers : un jeune meurt par suite d’affrontements entre groupes rivaux à Siguirini AGP AFICCON/ Exercice 2021: Validation de 16 projets d’intercommunalité d’un montant de 1301.099 782.461 pour Conakry ANP Tillabéri : L’UE et le PNUD dotent les services techniques régionaux en matériels d’hygiène et de protection contre la Covid-19 ANP Clôture de la session extraordinaire du parlement : Seini Oumarou se félicite de l’affectation de ressources pour améliorer les effectifs des FDS ANG Política/Governo adopta via bancária como única forma de pagamento de salários nas instituições públicas ANG Marcha de funcionários públicos/”Mais de 700 policias não recebem salários”, diz Júlio Mendonça

Burkina : Plus de 4 milliards de F CFA pour le secteur «Eau et assainissement»


  26 Juin      57        Coopération (1263), Politique (17914),

   

Ouagadougou, 26 juin 2018 (AIB) – La ministre burkinabè en charge de l’Economie et l’ambassadeur d’Allemagne au Burkina Faso ont signé ce mardi un accord de financement de 4,6 milliards de FCFA pour la mise en œuvre de la politique sectorielle «Eau et assainissement».

«Cet apport d’un montant de 7 millions d’Euros (4,6 milliards de FCFA)sera mis à la disposition du ministère de l’eau et de l’assainissement qui est un partenaire de longue date de la coopération Allemande», a déclaré mardi à Ouagadougou, l’ambassadeur d’Allemagne au Burkina Faso, Dr Claus Bernard Auer lors de la cérémonie de signature.

L’ambassadeur allemand a précisé que «l’accent sera mis sur la gouvernance dans le sous-secteur de l’adduction d’eau potable et l’accès aux infrastructures d’assainissement de base en milieu rural et péri-urbain».

Dr Claus Bernard Auer a affirmé que les projets et programmes appuyés par la KFW (coopération financière allemande) «se concentrent dans les zones loties et non loties des petites et moyennes villes ainsi que dans les périphéries des villes à forte croissance des régions du Sud-ouest, des Cascades, de la Boucle du Mouhoun et des Hauts-bassins».

Selon lui, ces projets et programmes «contribuent à la mise en œuvre de la politique stratégique nationale de l’eau et de l’assainissement» et «s’alignent sur les programmes nationaux pour l’atteinte des objectifs du développement durable basés sur l’approche fondée sur le droit humain».

Le ministre de l’Eau et de l’Assainissement Niouga Ambroise Ouédraogo a salué la coopération allemande qui «au-delà des 7 millions d’euros, se fait sous forme d’appui budgétaire sectoriel pour accompagner la mise en œuvre de trois programmes».

Il s’agit du programme national d’approvisionnement en eau potable, du programme national d’assainissement des eaux usées et excrétas et du programme gouvernance du secteur Eau et assainissement.

Selon la ministre en charge de l’Economie, Hadizatou Rosine Coulibaly/Sori,la coopération entre le Burkina et l’Allemagne «est très riche et diversifiée».

«Nous avons quatre autres programmes qui bénéficient du soutien de l’Allemagne (…) pour un montant qui est supérieur à 36 milliards de FCFA (56, 5 millions d’euros) dans les secteurs de la petite irrigation, l’eau et l’assainissement, les droits humains, la décentralisation et le développement communal», a-t-elle expliqué.

La mise en œuvre de la politique sectorielle «Eau et assainissement» s’étalera sur trois années (2018, 2019 et 2020).

Agence d’information du Burkina

ms/wis/bl/ak

Dans la même catégorie