ANP Assemblée nationale : Une délégation du groupe d’Amitié parlementaire Türkiye- Niger reçue par le 1er vice-président de l’institution ANP Niger : Ouverture à Niamey d’un Forum National sur l’organisation du Hadjj et de la Oumra APS Le Collectif des associations islamiques appelle à ‘’l’esprit de dépassement ‘’ MAP Kenya: l’expérience marocaine dans la lutte contre le crime organisé mise en avant devant l’Association des procureurs africains AIP Les jeunes du Hambol magnifient Alassane Ouattara AIP Le Vice-président Tiémoko Meyliet inaugure la nouvelle agence COOPEC de Tafiré AIP Des élèves et leurs enseignants célébrés au Collège Diéty Félix de Danané Inforpress Portugal: IPB comemora 40 anos com atribuição de Medalha de Mérito Internacional aos municípios de Cabo Verde AIP Le maire de Bangolo appelle à l’union des cadres RHDP du Guémon autour des idéaux du président Ouattara Inforpress Porto Novo/Capital Cabo-verdiana da Juventude: Nações Unidas enaltecem esta “excelente iniciativa”

Burkina : Save the Children renforce les capacités nutritionnelles des déplacés à Kaya


  5 Décembre      14        Société (40958),

   

Kaya 5 déc. 2022 (AIB)-L’ONG Save the Children Burkina Faso a organisé les 1er et 02 décembre 2022 à Kaya, une sortie de presse au centre de prise en charge d’enfants déplacés ou autochtones, en vue de leur apporter une assistance continue en nutrition.

C’est dans l’optique d’intéresser les médias aux questions de sécurité alimentaire et de santé-nutrition, que Save the Children Burkina Faso a organisé une sortie de presse à Kaya, les 1er et 02 décembre 2022.

A cet effet, les journalistes ont entamé cette visite dans le centre TangsègaWayalguin situé à 4 km de la ville de Kaya et financé par l’UNICEF et mis en place par l’ONG Save the Children.

Ils ont constaté que le centre a permis d’apporter aux personnes déplacées internes (PDI), une assistance continue en matière d’éducation, de santé-nutrition et de sécurité alimentaire adéquate.

La superviseure Santé-Nutrition de ANJE-U2 à Save the Children, Maïmouna Ouédraogo/Sawadogo

Le centre accueille trois (03) types de Groupe d’apprentissage et de suivi des pratiques d’alimentation du nourrisson et du jeune enfant (GASPA), composés de femmes enceintes, de mères allaitantes avec enfants de 0 à 6 mois et de mères allaitantes d’enfants de 6 à 23 mois.

Les GASPA sont gérés par le Projet Alimentation nourrisson jeune enfant en situation d’urgence (ANJE-U2). Il s’agit de la deuxième phase dudit projet, financé tous les 6 mois par l’UNICEF et mis en œuvre par Save the Children.

Selon la superviseure Santé-Nutrition de ANJE-U2 à Save the Children, Maïmouna Ouédraogo/Sawadogo, le projet est implanté dans trois districts sanitaires (Kaya, Kongoussi et Barsalogo) et prend en charge 34 000 enfants.

Le vendredi 2 décembre 2022, était le jour d’animation et de distribution de bouillies pour les enfants et de conseils pour les mères.

La porte-parole des bénéficiaires, TénéSawadogo

Pour Mme Ouédraogo, les femmes ont beaucoup adhéré au Projet parce que dans chaque GASPA, une femme leader est choisie pour conseiller les autres membres de son groupe sur l’alimentation des enfants, l’hygiène et la santé-Nutrition.

« L’objectif des animations est de donner des conseils aux femmes enceintes sur les bonnes pratiques liées à la grossesse et l’accouchement et les mères allaitantes sur l’allaitement exclusif et l’introduction des aliments de compléments », a-t-elle ajouté.

La bénéficiaire, mère allaitante, RihanataSawadogo, dit être satisfaite de l’aide et des conseils apportés par le Projet ANJE-U2 dans le centre TangsègaWayalguin qui selon elle, permet considérablement de lutter contre la malnutrition chez les enfants.

« Comme nous n’avons pas de savon, nous utilisons la cendre pour laver nos mains avant de préparer la bouillie enrichie de nos enfants et aussi nettoyer les tétons avant la tétée », a fait savoir Mme Sawadogo.

La bénéficiaire Sawadogo a par ailleurs lancé un appel aux partenaires de les doter de matériels de cuisine et de savons pour permettre d’améliorer  leur bien-être et celui de leurs enfants.

La femme enceinte déplacée interne GomsayaRabo, a souligné que le centre leur permet de savoir le nombre de consultations prénatales d’une femme enceinte et la nourriture qui sied.

AssétaZoré, mère d’un enfant malnutri, précise que son enfant qui était malnutri s’est rétabli grâce aux conseils du centre ANJE-U2 et à la distribution de la bouillie enrichie.

L’animateur du Projet ANJE-U2, OumarouBirba, a précisé que sur le site PDI de TangsègaWayalguin, l’animation se fait chaque mois.

« Les thèmes sont en fonction du type de GASPA. Pour les mères allaitantes de 0 à 6 mois, il y a les thèmes comme l’allaitement exclusif, l’hygiène des mains et des mamelons et la prise en charge de la diarrhée », a noté M. Birba.

Il a ajouté que le GASPA de mères allaitantes de 6 à 23 ans s’intéresse à la préparation de la bouillie enrichie, l’hygiène et la prise en charge de la diarrhée et de la malnutrition.

Enfin le GASPA des femmes enceintes, ce sont les consultations prénatales et les risques liés à la grossesse et aussi la planification familiale.

« Nous montrons aux mères qu’il y a deux types de malnutrition. La Malnutrition aigüe modérée (MAM) quand le périmètre brachiale est au niveau jaune, et la Malnutrition aigüe sévère (MAS), quand celui-ci se trouve au niveau rouge », a poursuivi M. Birba.

On a constaté des difficultés liées à la vie pratique des personnes déplacées internes du site de TangsègaWayalguin.

Pour la porte-parole des bénéficiaires, TénéSawadogo, malgré les efforts de l’ONG, des difficultés subsistent dans le centre.

« Beaucoup d’entre nous sont venus sur ce site sans maris donc il y a manque de nourriture, nous avons besoin de formations pour les femmes afin de leur permettre de subvenir à leurs besoins », a-t-elle exhorté.

Save the Children au Burina Faso est une ONG de défense des droits de l’enfant qui promeut l’amélioration du bien-être des enfants depuis 40 ans.

Elle s’inscrit dans plusieurs activités de plaidoyer sur le mariage d’enfants, l’éducation des enfants, la scolarisation de la jeune fille et l’assistance multisectorielle.

Dans la même catégorie