ANG Cooperação/”Reino de Marrocos vai continuar a disponibilizar bolsas de estudos para estudantes guineenses”, afirma Carlos Pinto Pereira ANG Cooperação/”China está disposta a apoiar Guiné-Bissau dentro de sua capacidade para alcançar desenvolvimento almejado”, disse Embaixador Renhuo ANGOP La FILDA/2024 va mettre en exergue la production agricole familiale ANGOP L’Angola et la Namibie réfléchissent sur la réduction de la bureaucratie pour des questions de santé ANGOP L’OMS réitère son soutien à la promotion des soins de santé primaires en Angola MAP La MAP et ITALPRESS renforcent leur coopération médiatique MAP Accra : Début de la 45ème session ordinaire du Conseil exécutif de l’UA avec la participation du Maroc MAP Côte d’Ivoire : appel à une intensification de la lutte contre la criminalité forestière APS Courses hippiques : le président du CNG de Matam passe en revue les difficultés du secteur AIB Bogandé : Les populations réaffirment leur soutien à la Transition et plaident pour plus de sécurité

Burkina : Une centaine de terroristes tués dans des opérations aéroterrestres


  8 Mars      33        terrorisme (364),

 

Ouagadougou, 08/03/2023 (MAP)-Une centaine de terroristes ont été neutralisés et une importante logistique récupérée, depuis le lancement il y a quelques jours, de grandes opérations aéroterrestres dans plusieurs régions du Burkina Faso, rapporte l’agence de l’information du Burkina « AIB ».

« Les Forces combattantes ont lancé depuis quelques jours, de grandes opérations aéroterrestres dans plusieurs localités du Burkina, en proie à l’insécurité », ajoute la même source.

 

« Le bilan à mi-parcours des opérations devrait être rendu public les jours à venir », souligne-t-on.

Citant des sources sûres, l’agence burkinabé indique que ces actions offensives « ont déjà permis de neutraliser au moins 110 terroristes, de récupérer du matériel de guerre, des vivres, du matériel roulant et des engins explosifs ».

Le Burkina Faso connaît une intensification de violences terroristes depuis le début de l’année, avec des dizaines de morts – civils ou militaires – quasiment chaque semaine.

Le Mouvement burkinabè des droits de l’Homme et du peuple (MBDHP) a indiqué mardi qu’une « soixantaine » de personnes ont été tuées le 26 février lors d’une attaque terroriste présumée à Partiaga, une commune dans l’est du Burkina Faso.

Les violences attribuées aux groupes liés à Al-Qaïda et à l’organisation Etat islamique (EI), ont fait depuis 2015 plus de 10.000 morts – civils et militaires – selon des ONG, et quelque deux millions de déplacés.

Dans la même catégorie