ANG Desporto/Sport Bissau e Benfica a duas vitórias para sagrar o campeão nacional da Guiness-Liga MAP Sénégal: L’Afrique représente plus de la moitié des urgences sanitaires dans le monde (responsable OMS) ANG Cooperação/”Reino de Marrocos vai continuar a disponibilizar bolsas de estudos para estudantes guineenses”, afirma Carlos Pinto Pereira ANG Cooperação/”China está disposta a apoiar Guiné-Bissau dentro de sua capacidade para alcançar desenvolvimento almejado”, disse Embaixador Renhuo ANGOP La FILDA/2024 va mettre en exergue la production agricole familiale ANGOP L’Angola et la Namibie réfléchissent sur la réduction de la bureaucratie pour des questions de santé ANGOP L’OMS réitère son soutien à la promotion des soins de santé primaires en Angola MAP La MAP et ITALPRESS renforcent leur coopération médiatique MAP Accra : Début de la 45ème session ordinaire du Conseil exécutif de l’UA avec la participation du Maroc MAP Côte d’Ivoire : appel à une intensification de la lutte contre la criminalité forestière

Burkina/Engrais : Le sac de 50 kg de l’urée et du NPKSB passe à 18 500 FCFA


  13 Juin      14        Agriculture (4218),

 

Ouagadougou, 12 juin 2024 (AIB) – Le prix du sac de 50 kg de l’urée chute de 27 700 FCFA à 18 500 FCFA et celui de NPKSB de 25 000 FCFA à 18500 FCFA au titre de la campagne cotonnière 2024/2025, a annoncé mercredi à Ouagadougou, l’Association interprofessionnelle du coton du Burkina (AICB) au cours d’une conférence de presse, rapporte la RTB.

«Les prix de cession d’engrais pour la culture du coton conventionnel sont révisés à la baisse et fixés comme suit. L’engrais composés NPKSB 18 500 F CFA le sac de 50kg à crédit, au lieu de 25 000 F CFA et l’azotés Urées à 18 500 F CFA le sac de 50kg à crédit, au lieu de 27 700 F CFA», a annoncé le Secrétaire général (SG) de l’Association interprofessionnelle du coton du Burkina (AICB), Ousseni Traoré.

Selon M. Traoré, comparativement à la campagne écoulée, les prix de cession à crédit des engrais révisés ont baissé de 34% pour le NPKSB et 42% pour l’Urée. Selon lui, ces prix ont été obtenus sur instruction du chef de l’Etat.

De son avis, cette baisse est rendue possible grâce aux efforts du gouvernement qui a octroyé une subvention 10, 979 milliards à la filière coton pour «l’aider à juguler un tant soit peu, la problématique de l’accessibilité des prix de cession des intrants agricoles aux producteurs de coton». Il a également ajouté que l’AICB a apporté une contribution à hauteur de 1,456 milliards de FCFA, soit un montant total de subvention de 12,435 milliards de F CFA.
M. Traoré qui a reconnu la disponibilité des engrais sur le marché a également remercié le gouvernement pour avoir «prêté une nouvelle fois une oreille attentive aux préoccupations des acteurs de la filière coton».

Pour lui, «des prix d’intrants accessibles» permettront aux producteurs de coton de produire « en quantité et en qualité pour booster l’économie du pays».

Dans la même catégorie