MAP Les Emirats arabes unis accordent 25 millions USD au PAM pour des actions humanitaires au Soudan MAP Sénégal: appel à la prévention suite à la detection de cas positifs au Coronavirus sur des pèlerins MAP Le Maroc remporte le Championnat d’Afrique de beach-volley et se qualifie pour les Jeux Olympiques de Paris 2024 MAP Rwanda: un mort dans une bousculade en marge d’un meeting électoral de Paul Kagame Niger : Une attaque fait un mort, un blessé grave et des otages dans le Nord (Intérieur) MAP Le CPS de l’UA insiste sur l’enregistrement des réfugiés afin d’améliorer la prise de décision sur leur situation et l’efficacité des actions humanitaires en Afrique ACI Congo/Musique: Sortie du single « Bu diama ntangu » de Ladis Arcade Mboungui ANP Début des examens du CFEPD Session 2024 : Plus de 400.000 candidats en lice ANP Le secteur des ONG et Associations de Développement a mobilisé plus de 150 milliards F CFA en 2023 au Niger (Ministre) AIP Des magistrats instruits sur la déontologie de la magistrature

Cadre stratégique triennal du HCDS : un niveau de réalisation positif, selon Innocence Ntap Ndiaye


  21 Mars      48        social (744),

 

Saly, 21 mars (APS) – La présidente du Haut Conseil du dialogue social (HCDS), Innocence Ntap Ndiaye, a qualifié de positif le niveau de réalisation du cadre stratégique triennal 2020-2022 de son institution.

‘’Nous avons évalué en interne et nous pensons que le résultat est positif (…)’’, a-t-elle dit à l’ouverture, lundi, à Saly, des travaux de la trentième assemblée plénière du HCDH.

Elle estime que ‘’l’institution a vraiment réalisé de grands pas en avant sur la vulgarisation de ses missions et sur l’appropriation de ses missions par les acteurs’’.

‘’Le Haut Conseil a dépassé le taux de renforcement de capacité des acteurs qui lui était assigné à savoir 300, nous sommes à 1000 pour la période de référence’’ a-t-elle. Elle rappelle cependant que le dialogue social a de nouveaux défis, car il est nécessaire consolider les acquis.

“Les récentes élections de représentativité syndicale dans le secteur public de l’éducation et de la formation est un pas en avant pour la démocratie sociale du Sénégal, mais il faut surtout faire en sorte que ces acquis nous permettent d’aller vers un nouveau type de dialogue”, a-t-elle poursuivi.

Interpellée sur le contexte politique tendu qui prévaut actuellement, la présidente du HCDH estime que “se taire serait une faute grave”.

Selon elle, “il faut maintenir l’état de droit et il faut que les acteurs politiques usent des voies et moyens légaux pour accéder à l’exercice du pouvoir”.

Dans la même catégorie