Côte d’Ivoire-AIP/Inter : L’Afrique du Sud lance sa première usine de vaccins contre la Covid-19 Côte d’Ivoire-AIP : Le gouvernement ratifie la convention de 2006 sur le travail maritime AIP : La Côte d’Ivoire fixe des modalités d’introduction d’espèces aquatiques dans ses eaux Côte d’Ivoire-AIP/Inter/ Emmanuel Macron promeut une nouvelle alliance entre l’UE et l’Afrique CAN 2021 : Naby Keita, suspendu pour les huitièmes de finale CAN 2021 : Le Zimbabwe surprend la Guinée, tout de même qualifiée Guinée/ Education : Le Ministre de l’Enseignement Pré-Universitaire et de l’Alphabétisation Guillaume Hawing en tournée dans les préfectures de Dalaba, Pita et Labé. Lola : Visite de terrain des autorités préfectorales sur les chantiers de développement Guinée/Santé : 3ème passage de la campagne d’élimination du tétanos maternel et néonatal, 41.118 filles et femmes sur 41.803 atteintes à Dixinn Boké-infrastructures: La Commune rurale de Dabiss au cœur du Développement local

CAMPAGNE ARACHIDIÈRE : LES ACTEURS INVITÉS À FAIRE DES « PROPOSITIONS CONSENSUELLES »


  7 Octobre      20        Agriculture (2521),

   

Diamniadio, 7 oct (APS) – Le ministre de l’Agriculture et de l’Equipement Rural, Moussa Baldé, a invité jeudi à Diamniadio, les acteurs de la filière arachidière à faire d’ici la fin du mois d’octobre, des propositions consensuelles pour aller vers une bonne campagne de commercialisation des graines.

« A la fin du mois, on doit avoir des propositions consensuelles qui nous permettront d’aller vers une très bonne campagne de commercialisation à tous les points de vue », a-t-il dit à l’ouverture d’une réunion préparatoire de la campagne en présence de producteurs, semenciers, huiliers, transformateurs et exportateurs.

Pour le ministre, « l’idéal, c’est de mutualiser les forces entre ces différents acteurs, mais en général c’est une compétition ». Toutefois, a-t-il ajouté, « il faudra faire en sorte que ce soit une compétition saine, transparente, pour assurer une campagne de commercialisation équilibrée, profitable à tous les acteurs de la filière ».

« Durant les deux dernières campagnes, sous mon magistère, les producteurs étaient contents, mais il faut le reconnaitre, les huiliers non et les semenciers avaient fait leur collecte dans des conditions difficiles », a relevé le ministre devant les différents représentants de la chaîne de valeurs

« On fera de sorte que chacun trouve son compte dans le déroulement de la campagne de commercialisation arachidière », a assuré Moussa Baldé.

Le ministre a évoqué toutes les difficultés de commercialisation notées lors de la dernière campagne avec 500 000 tonnes en raison de la crise sanitaire. Il estime que « si on arrive à collecter 700 000 tonnes voire plus et que tout se retrouve dans les usines du Sénégal, on aura réussi une bonne campagne ».

« Nous devons travailler pour que les huiliers puissent transformer toute la production sur place, hormis le capital semencier », a-t-il préconisé.

« Avec les fortes pluies cette année, on a espoir d’avoir une bonne production suivie d’une commercialisation », a ajouté Moussa Baldé.

A l’issue de la réunion d’une journée, les acteurs de la chaîne de valeurs devrait mettre en place un cadre de concertation sous la houlette du Comité national de suivi de la campagne arachidière.

Dans la même catégorie