MAP Renforcement de la coopération entre le Sénégal et les États-Unis APS SENEGAL-DROGUES /40,3 Kg de cocaïne saisis à l’AIBD (Douanes) APS L’Afrique représente plus de la moitié des urgences sanitaires dans le monde (OMS) APS Louga : lancement d’une opération de plantation de 5000 arbres MAP Classement FIFA: Le Maroc au 14è rang mondial MAP Sénégal: Saisie de 40,3 Kg de cocaïne à l’aéroport de Dakar (Douanes) MAP Algérie : Amnesty déplore « la répression » exercée par les autorités contre  »la dissidence pacifique » MAP Les athlètes marocains participant aux JO commencent à affluer vers Paris MAP Guinée: Les autorités nient les arrestations de militants et demandent des enquêtes sur leur « enlèvement » présumé (communiqué) ACAP Le Ministre Maxime Balalou réaffirme les engagements du gouvernement dans le domaine de la justice

CAN 2023-Qualifications- 3ème journée-: « L’envie de s’illustrer » pour la Tunisie et la Libye


  24 Mars      76        Sport (13099),

 

Tunis, 24/03/2023 (MAP)- Les sélectionneurs tunisien de football, Jalel Kadri, libyen, Hamdi Bataw ont affiché clairement, jeudi, leur ambition de s’illustrer lors du match de la troisième journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN 2023), prévue ce vendredi au Stade Olympique de Radès (banlieue de Tunis).

Pour Kadri, comme pour Bataw, le match de ce vendredi soir, est une étape cruciale pour la qualification à la phase finale de la prochaine CAN, objectif escompté par les deux sélectionneurs.

Historiquement, les matches opposant la Tunisie et la Libye sont très disputés et difficiles à négocier vu les similitudes techniques des sélections des deux nations maghrébines et voisines.

Les uns n’ont pas de secret pour les autres et les deux protagonistes se respectent mutuellement au point d’appréhender l’explication de ce vendredi soir (21h30, heure tunisienne) sur la pelouse de l’Olympique de Radès avec une prudence mesurée.

Lors des conférences de presse d’avant-match tenues jeudi, les deux sélectionneurs ont évoqué « un match difficile à négocier et d’adversaire qui force le respect ».

Dans l’après-midi de jeudi, l’entraîneur tunisien, Jalel Kadri a été le premier à prendre la parole pour souligner que « Ce match marque l’entame d’une nouvelle étape pour l’équipe de Tunisie après sa participation à la Coupe du monde au Qatar ».

Selon lui, il s’agit d’ »une nouvelle étape avec des ambitions renouvelées et de nouveaux objectifs en tête, à commencer par la qualification pour la phase finale de la prochaine Coupe d’Afrique des Nations », prévue en 2024 en Côte d’Ivoire.

Il a ajouté que cette rencontre sera d’une grande importance afin d’obtenir le plus grand nombre de points et faire un pas vers la qualification.

« Nous aspirons à allier manière et résultat. Notre mission ne sera pas facile contre un adversaire qui force le respect », a-t-il détaillé, rappelant qu’après le Covid, le championnat libyen a redémarré d’une manière régulière et il est d’un niveau fort respectable, ce qui devra influencer positivement le rendement de la sélection nationale libyenne.

Jalel Kadri semble avoir bien préparé sa leçon. Il a en tout cas une idée claire sur son adversaire : « La sélection libyenne dispose dans son rang d’un bon groupe de joueurs conduits par Hamdou El Houni qu’il faudra surveiller de très près. C’est l’un des meilleurs attaquants du championnat tunisien. Mais il n’y a pas que lui qui pourrait nous poser des problèmes en défense. Soula, Sabbou et Souissi sont à surveiller de près, aussi ».

Il a indiqué avoir bien étudié le jeu de son adversaire sur le double volet tactique et technique.

« Je suppose que c’est la même chose du côté libyen. C’est pourquoi, il faut s’attendre à une confrontation très disputée entre nos deux sélections », a-t-il estimé.

Et le sélectionneur tunisien de se montrer également confiant en sa troupe : « Nous avons un noyau solide de joueurs. Ils se sont bien préparés physiquement et sont fin prêts pour le match. Ils ont l’expérience et la volonté nécessaires pour s’illustrer ce vendredi soir d’autant que l’ambiance au sein du groupe est excellente ».

Quant au sélectionneur de la Libye, Hamdi Bataw, il s’est déclaré « honoré de prendre en main la sélection nationale libyenne ».

Le nouveau sélectionneur libyen, nommé il y a à peine 15 jours, a indiqué que « la période a été trop courte ».

« Nous avons eu tout juste le temps d’effectuer un stage de 5 jours à Tabarka au nord de la Tunisie. Heureusement que j’étais aidé dans ma tâche par Hamdou El Houni qui s’est occupé lui-même à prendre contact avec bon nombre de ses coéquipiers ».

Hamdou El Houni fait partie des neuf joueurs expatriés figurant dans la liste des convoqués pour cette double confrontation contre la Tunisie et l’essentiel de la liste est composée de joueurs locaux, a-t-il fait savoir.

Il a précisé avoir contacté Ahmed Ben Ali, mais il a tenu bon à prendre sa retraite internationale, relevant que « Hamdou El Houni qui connaît bien le football tunisien sera notre boussole dans ce match aller ».

Il s’agit d’ »une rencontre qui sera très difficile à négocier, mais notre ambition est intacte : se qualifier à la phase finale de la prochaine CAN ».

Interrogé par la MAP sur son sentiment de fouler la pelouse du Stade de Radès alors que, pour la première fois, le public de Radès ne sera pas complètement acquis à sa cause, Hamdou El Houni a répondu avec un sourire mitigé : « Le football est ainsi fait. Je connais très bien l’ambiance du championnat et des stades tunisiens, l’Olympique de Radès en particulier. Je pense que le public tunisien comprend bien que je défends les couleurs nationales et j’espère les honorer et les défendre comme j’ai toujours défendu sur cette pelouse les couleurs de l’Espérance ».

« Ici, je suis comme chez moi, que je porte le maillot de l’Espérance de Tunis ou celui de la sélection nationale libyenne », a-t-il enchaîné.

Les deux sélections s’affronteront, le 28 mars sur la pelouse du Stade des martyrs de Benghazi pour le compte de la 4è journée des qualifications à la CAN 2023.

Dans la même catégorie