MAP M. Nasser Bourita s’entretient avec son homologue bissau-guinéenne MAP Côte d’Ivoire : Face au déficit d’électricité, un programme de « rationnement » GNA ‘It’s time to address disconnect between science and the people’ ABP Coopération / Le préfet Mègbédji signe un protocole d’accord avec la Fédération pour la Paix Universelle ABP Culture / Le projet « Wá Cinéma » officiellement lancé à Lobozounkpa ABP Social / Une délégation de cinq ambassadeurs de l’Union européenne échange avec les jeunes du centre Amour et Vie de l’ABMS d’Abomey-Calavi ABP Football / Quarante-quatre pays répartis par sous-région pour disputer les éliminatoires de la CAN féminine au Maroc ABP Santé / 40 452 enfants vaccinés lors de la campagne de riposte contre la poliomyélite dans la zone sanitaire Lokossa-Athiémé ABP Santé / Campagne de traitement de masse en milieu scolaire contre la bilharziose et les vers intestinaux dans le Borgou ABP Santé / Campagne de vaccination contre la méningite à Tanguiéta, Matéri, Cobly et Toucountouna, 90% des cibles vaccinées à deux jours de la fin

CASAMANCE : L’ARMÉE DÉTRUIT DEUX POSTES DE CONTRÔLE DU MFDC, SELON UNE SOURCE SÉCURITAIRE


  20 Avril      12        Société (31873),

   

Ziguinchor, 20 avr (APS) – Deux postes avancés de contrôle du Mouvement des forces démocratiques de Casamance (MFDC) ont été détruits dans le cadre d’une opération de sécurisation entamée depuis plusieurs jours par l’armée dans le département de Bignona (sud), a appris l’APS d’une source sécuritaire.

Les postes de contrôle du MFDC dans les localités de Boussonor et de Ballandir ont été notamment détruits par un détachement de l’armée nationale dans le cadre du déroulement d’opérations de sécurisation dans le département de Bignona.

’’Nos renseignements ont nettement établi que ces deux chekpoints rançonnaient les populations. Les camions, les motos et même les piétons qui passaient dans la zone devaient débourser. Nous avons décider de détruire ces deux bases avancées qui servaient de postes de contrôle’’’, a expliqué la même source.

Un camion gambien utilisé dans le cadre du trafic de bois a été également aussi saisi par l’armée dans la même zone.

Plusieurs champs de chanvre indien ont été aussi détruits au cours du week-end, a-t-on appris par la même source.

Cette opération constitue un nouvel épisode dans la stratégie militaire dans cette zone en proie à un rebellion armée menée par le MFDC depuis près de 40 ans pour réclamer l’indépendance de cette région naturelle du sud du Sénégal.

Le 9 janvier, l’armé avait déjà annoncé la reprise intégrale des quatre dernières bases historiques des rebelles du MFDC, situées sur le « front sud », à la frontière avec la Guinée-Bissau, après une dizaine de jours d’intervention.

« Les premières bases historiques du MFDC ont été neutralisées et reprises par l’armée », avait notamment déclaré le colonel Souleymane Kandé, commandant de la zone militaire numéro 5.

Il s’agit des bases de Bamoune-Bilass, Boussoloum, Badiong et Sikoune.

Dans la même catégorie