AIP Côte d’Ivoire-AIP/Des acteurs du secteur cacao planchent sur la durabilité et la bonne gouvernance dans la filière à Abidjan AIB Burkina/CENI : Le rapport public 2022-2023 remis au Chef de l’Etat AIB Burkina : La CIL a enregistré une centaine de plaintes en 2022, présidente AIB Burkina : IssiakaSoulama souhaite renforcer l’efficacité de l’Agence nationale de régulation pharmaceutique AIB African Initiative rapproche davantage les populations burkinabè, maliennes et nigériennes à travers le Sambo AIB Le maïs n’est pas la solution à la souveraineté alimentaire, selon un agriculteur AIB Burkina/SIAEL 2024 : Des meilleurs acteurs du monde rural primés MAP 74-ème Berlinale : le documentaire ‘’Dahomey’’ de la Sénégalaise Mati Diop remporte l’Ours d’or MAP Ouganda: La Sollicitude dont SM le Roi, Amir Al Mouminine, entoure les ouléma africains, hautement saluée à Kampala ANP Projet de création de la confédération des Etats de l’AES: le M62 salue l’initiative des trois Etats du Sahel

Centrafrique : neuf Chinois tués par des hommes armés dans le centre du pays


  19 Mars      29        Non classé (645),

 

Bambari (Centrafrique), 19/03/2023 (MAP) – Neuf ressortissants chinois ont été tués dimanche dans un site minier dans la région de Bambari, dans le centre de la Centrafrique, en proie depuis plusieurs années à une guerre civile, ont indiqué des sources locales et sécuritaires.

« On a décompté neuf corps et deux blessés », a déclaré le maire de Bambari, Abel Matchipata, cité par des médias précisant que les victimes sont des ressortissants chinois travaillant sur un site minier de « l’entreprise Gold Coast Group », situé à 25 km de la localité et qui a été attaqué par « des hommes armés » vers 05H00 du matin.

Une source sécuritaire locale a confirmé l’attaque, le bilan et la nationalité des victimes.

Les autorités n’ont pas donné plus de détails concernant les circonstances de cette attaque, qui n’a pas été encore revendiquée.

Les corps des victimes ont été transférés en fin de journée à l’hôpital de l’Amitié à Bangui, où se sont rendus l’ambassadeur de Chine, Li Qinfeng, et la ministre des Affaires étrangères Sylvie Baipo Temon, rapportent des médias.

Dans un communiqué publié dimanche, la Coalition des patriotes pour le changement (CPC), une alliance de groupes rebelles créée en décembre 2020 pour renverser le président Faustin Archange Touadéra, a démenti toute implication dans l’attaque et dénoncé un acte « ignoble et barbare », accusant les « mercenaires russes de Wagner » d’en être à l’origine.

La Centrafrique est le théâtre depuis 2013 d’une guerre civile, très meurtrière dans ses premières années mais qui a baissé d’intensité depuis 2018.

Dans la même catégorie