MAP Eliminatoires Mondial Costa Rica (Dames/U20): le match Bénin-Maroc interrompu en raison des intempéries ANP Présidentielle de février 2021 au Niger : Mahamane Ousmane réclame toujours la victoire. GNA Shai-Osudoku Assembly inaugurates classroom project AIP L’UDPCI planche sur son avenir et la situation sociopolitique nationale AIP Emmanuel Ahoutou prend fonction à la tête du Comité de privatisation AIP Le Trésor booste sa stratégie de mobilisation des recettes non fiscales AGP Guinée/Santé : Les regroupements et manifestations de masse autorisés à partir du lundi 27 septembre 2021 (ANSS) AGP Mamou-Coopération: Les nouvelles autorités de Mamou et celles de Kabala, ouvrent officiellement la frontière Guinéo-Sierra Leonaise AGP Guinée : La sage-femme Marie Condé revient sur les grandes lignes de la concertation de l’ONSFMG avec le CNRD GNA MTN donates GHC 100,000.00 to Otumfuo Education Fund

Cinquantenaire du Fespaco : Lancement de la caravane Dakar-Ouaga


  19 Février      48        Arts & Cultures (1749), Cinéma (198),

   

Dakar, 19 fév (APS) – Le directeur de la cinématographie du Sénégal, Hugues Diaz, a procédé lundi, dans la soirée, au lancement de « Dakar FESPACO 2019 », la caravane sénégalaise pour le cinquantenaire du festival de cinéma d’Ouagadougou.

Une cinquantaine d’acteurs et d’actrices, de comédiens et de techniciens du cinéma et de l’audiovisuel, à bord d’un bus climatisé, vont rallier Ouagadougou au Burkina Faso.

Ils vont « prendre part à la fête du cinquantenaire du cinéma africain », selon la comédienne Yacine Sané, présidente de l’Association Passerelles des arts, initiatrice de ce projet.

« Le Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO) célèbre son cinquantenaire, nous avons saisi cette occasion pour monter ce projet afin de permettre à ceux qui n’avaient pas l’habitude de participer à de tel rendez-vous d’y aller », a-t-elle expliqué.

Pour elle, « Le Dakar FESPACO vient assouvir cette soif de découverte et de curiosité concernant les jeunes talents en quête de production et de diversification de leurs carnets d’adresse ».

Pendant six jours « d’aventure routière » dans « l’harmonie, la cohésion et l’amour », les caravaniers s’arrêteront à Tambacounda (Sénégal), Bamako (Mali) et Bobo Dioulasso (Burkina Faso) pour des actions sociales et des projections de films.

« A Tambacounda, nous allons projeter le film +Selbé+ de Charles Seck et faire une œuvre de solidarité dans un centre de filles défavorisées en leur offrant des serviettes hygiéniques, des laits de corps, des habits », a annoncé Mme Sané.

A Bamako, dit-elle, « ce sera une soirée séries » avec les projections de « C’est la vie », « Dina ma nekh », « Idoles », « Belle mère ».

A Bobo Dioulasso, le film « Camp de Thiaroye » de Sembène Ousmane sera montré aux populations « pour un clin d’œil aux idéaux de l’intégration africaine ».

L’arrivée des caravaniers à Ouagadougou est prévue samedi, jour d’ouverture de la 26e édition du FESPACO.

Le directeur de la cinématographie Hugues Diaz a salué cette initiative. « Avec l’engouement de la jeune création, c’est une bonne chose que des jeunes qui n’ont jamais vécu l’environnement de FESPACO soient parmi nous et l’Etat n’a pas lésiné sur les moyens pour accompagner une telle initiative qui porte le Sénégal », a dit Diaz.

En marge de ce lancement, le public a eu droit à un avant-goût des sept films sénégalais sélectionnés au FESPACO dont six dans les différentes catégories en compétition.

Dans la même catégorie