MAP Le Lesotho adhère au Centre des opérations humanitaires et d’urgence de la SADC MAP Para-athlétisme : Le 8e Meeting international Moulay El Hassan du 26 au 28 avril à Marrakech ANP Accès aux soins : la population de Diffa paie un double tribut aux menaces terroristes et au couvre-feu MAP Rwanda: prison à vie pour une ancienne politique accusée de crimes de génocide MAP Guinée: un prêt de 40 millions de dollars pour des projets d’eau potable en milieu rural AIP Le virus de la Peste porcine africaine détecté à Daloa (MIRAH) AIP Une entreprise de paris sportifs se réjouit de son partenariat avec la FIF lors de la CAN 2023 AIP 200 élèves formés sur l’acceptation des personnes en situation d’handicap à Attécoubé AIP La Côte d’Ivoire déploie un projet de formation par alternance AIP Cancer : les enseignants-chercheurs veulent implémenter la qualité de la prise en charge du CNRAO

Clôture de la phase pilote de sensibilisation sur l’entrepreneuriat féminin par l’ONU-Femmes


  18 Avril      99        Entreprenariat (258), LeaderShip Feminin (448),

 

Kinshasa, 19 avril 2022 (ACP).- L’ONU-Femmes et ses partenaires dont la nouvelle chambre de commerce nationale (NCNC), ont clôturé le week-end, la phase pilote de dissémination des textes des lois favorables à l’entrepreneuriat féminin, au cours d’une cérémonie organisée en la paroisse Saint Léonard, dans la commune de Mont-Ngafula.

Le coordonnateur de l’Unité de Coordination du projet d’appui au développement des micros petites et moyennes entreprises (PADMPME), Jean-Luc Mualu, a indiqué que cette activité avait pour objectif de disséminer 5 lois dont celles relatives au Code de la famille révisé, au guichet unique, au code du travail, au traité de l’OHADA et des infractions liées aux violences sexuelles considérées comme prioritaires.

« Les 5 lois qui ont été sélectionnées, sont celles qui sont directement centrées sur la promotion économique de la femme. Vous savez que le PADMPME vise d’abord la promotion de l’entrepreneuriat et nous voulons que dans ce cadre, la femme qui constitue l’une des cibles prioritaires aux côtés des jeunes soit suffisamment sensibilisée sur les capacités que lui reconnaît la République en ce qui concerne l’activité économique et entrepreneurial », a-t-il souligné, avant d’annoncer que la prochaine étape sera axée sur la mise à l’échelle des leçons tirées lors de cette phase pilote en vue de l’étendre au niveau du grand public.

Mme Rachel Gerengo, vendeuse du secteur informel et participante à cette journée de sensibilisation, a pour sa part salué l’apport de cette initiative qui selon elle, lui permettra d’exercer désormais librement son commerce tout en respectant les normes établis par l’Etat.

Lancée depuis le 25 mars à Kinshasa par ONU-Femmes et ses partenaires des organisations féminines regroupées au sein du Comité provincial de plaidoyer (COPROP) et Alliances communautaires pour l’entrepreneuriat féminin (ACEF), cette première phase avait pour but de faire connaître aux femmes et jeunes, les textes de lois pour améliorer leur climat des affaires et aussi leur rappeler leur devoir en tant qu’entrepreneur.

Dans la même catégorie