AIP Burkina/ Jeux olympiques : Marie-Josée Ta Lou réalise le meilleur record africain dans la série des 100m AIB Tokyo 2021 : 14 athlètes de quatre pays africains écartés des jeux olympiques GNA Deputy DG of NSA commends Ghana Wrestling Association’s President GNA Ghana’s female boxer to fight WIBA Youth World Championship in the UK GNA Asoka GH and Bukom Vampire ready for fierce battles in the “The Armwrestling Supermatch” on Saturday. ACP Célébration du 60ème anniversaire du jumelage entre la ville de Liège et de Lubumbashi ACP La RDC réitère son engagement à accroître le budget du secteur de l’EPST à  hauteur de 22 % du budget national ACP L’état de siège ne doit pas être un alibi pour violer massivement les droits-humains, selon   Me Fabrice Pwela ACP Le directeur de Transco Backson John Bongi suspendu ACP Le Chef de l’Etat reçoit les représentants des partenaires traditionnels de la RDC

COACH DES LIONNES : LA FÉDÉRATION PRIVILÉGIE LA CONTINUITÉ EN MISANT SUR YACINE MESSAOUDI (PRÉSIDENT)


  23 Juin      6        Sport (6415),

   

Dakar, 23 juin (APS) – La Fédération sénégalaise de handball (FSH) souhaite le recrutement du technicien français Yacine Messaoudi pour coacher les Lionnes et continuer son projet de construction d’une sélection féminine compétitive au niveau continental, a expliqué son président Seydou Diouf.

« Depuis trois mois, nous avons travaillé avec lui pour le familiariser avec les joueuses et la sélection », a dit le président de la FSH, précisant que le technicien de 39 ans a pris part à la préparation et à la phase finale du dernier championnat d’Afrique des nations, qui a pris fin le 18 juin dernier à Yaoundé (Cameroun).
Selon Seydou Diouf, Yacine Messaoudi est « un profil intéressant », qui a l’avantage d’être « un technicien de haut niveau et aussi un formateur ».

Frédéric Bougeant, précédent coach des Lionnes, « aurait eu du mal à se libérer pour les stages des Lionnes lors des semaines internationales », compte tenu de ses engagements en France où il entraîne la JS Cherbourg.

Aussi a-t-il été décidé de choisir un technicien qui continuerait son œuvre, selon le président de la Fédération sénégalaise de hand-ball.

Même si la campagne sénégalaise à Yaoundé « a été un échec », l’équipe sénégalaise « reste compétitive et seule la capitaine Awa Diop Fall a décidé d’arrêter », a indiqué Seydou Diouf.

« A un ou deux éléments près, nous aurons le même groupe, donc il faut continuer cet objectif qui est de gagner la CAN, et après le raté des championnats, il faut se donner l’ambition de gagner 2022 chez nous », a insisté le président de la FSH.

S’agissant de la campagne de Yaoundé, « il est clair que c’est un échec qui s’explique par plusieurs facteurs dont l’absence de notre gardienne Hadatou Sacko », a ajouté Seydou Diouf.

Une autre raison tient à l’option prise par l’entraîneur « de faire tourner lors du 3-ème match pour avoir des joueuses fraîches et disponibles pour le quart de finale », a analysé M. Diouf.

« Nous avons des filles ayant terminé en fin mai leur championnat pour enchaîner sur la préparation et le championnat d’Afrique, donc il fallait penser à la quête de fraîcheur et penser à notre adversaire qui devait jouer deux matchs contrairement à nous », a-t-il souligné.

« Malheureusement, l’option n’a pas marché et il faut l’assumer et se projeter vers le futur », l’objectif étant de « réussir un très grand championnat à Diamniadio et de remporter le titre continental », à domicile l’année prochaine.

Au finish, le Sénégal n’a pas atteint ses objectifs dont la qualification aux Championnats du monde, « mais c’est le sport, il faut l’accepter », a poursuivi le président de la FSH.

Dans la même catégorie