ACP Les exigences du volontariat selon la coordonnatrice de CVPPD ACP Les  candidates députées de Kimbanseke  sensibilisées aux inégalités pendant la campagne électorale ABP Célébration de la  13ème édition de la Journée Nationale de Lutte contre la Corruption ACP Le harcèlement sexuel sacrifie la méritocratie en milieux universitaires ACP Appel aux femmes à approfondir les études en vue de favoriser la parité 50/50 ACP Plaidoyer pour la multiplication des structures policières de prise en charge des enfants vulnérables ABP Démarrage à Lokossa de la semaine des volontaires de l’ABPF ABP Des boissons et produits alimentaires frelatés saisis dans les marchés du Zou ABP Les  CVPA des Collines formées sur la vente groupée des noix de cajou AIP Cote d’Ivoire/ Simone Gbagbo à la célébration de la journée des droits de l’Homme

Conakry : La marche de protestation des Forces Sociales de Guinée reportée !


  17 Juillet      29        Evénements (2588), Photos (20017), Société (45273),

   

Conakry, 17 juil (AGP)- Le Conseil National des Organisations de la Société Civile Guinéenne (CNOSCG) a tenu une conférence de presse sous la présidence de son président, Dansa Kourouma, sur l’annulation de sa marche programmée ce jour contre l’augmentation de prix du carburant à la pompe, a suivi l’AGP.

Elle s’est déroulée dans la matinée du lundi, 16 juillet 2018, au siège de l’organisation dans la commune de Dixinn à Conakry.

Citant un stratège militaire dans son intervention, le président du CNOSCG, Dansa Kourouma a indiqué, que la communication à elle seule vaut un bataillon.

«Si nous sommes dans un processus de revendication sociale, il est tout à fait normal, et c’est une obligation pour toutes les organisations de rendre compte à leurs bases.

Nous sommes partie prenante des forces sociales. Pour ce que vous ne savez pas, les parties sociales ont été Co-initiées par les membres du CNOSCG avec certains membres d’autres plateformes comme la Plateforme Citoyens Unis pour le Développement (PCUD)», a-t-il souligné.

Selon le président du CNOSCG, beaucoup de personnes pensent que Debout Citoyen a rejoint les Forces Sociales, ce n’est pas vrai. Il y avait des représentants déjà au niveau de ce cadre de travail, parce que nous sommes une organisation qui est composée au niveau national de plus de 5.100 associations, 150 réseaux et coalitions.

Alors il est tout à fait important de faire ce recadrage. Quand on participe dans une dynamique sociale, on est obligé de rendre compte à notre base, de rendre compte à nos démembrements sur notre participation, et les informer sur l’état d’avancement, a précisé le président du CNOSCG.

Pour lui, il était prévu ce lundi, 16 juillet, une marche qui a été projetée depuis une semaine, et les voies légales ont été suivies.

«Malheureusement, nous avons reçu une lettre du gouverneur de la Ville de Conakry, Général Mathurin Bangoura, interdisant la marche comme si l’objet de la demande d’information était d’autoriser ou ne pas autoriser.

Le gouverneur ou l’autorité légale compétente en la matière peut proposer un réaménagement de l’itinéraire, tout en renforcent les mesures de sécurité, d’encadrement pour que la marche se tienne. Mais l’interdiction d’une marche n’est pas de sa compétence», a estimé Dansa Kourouma.

M. Kourouma espère bien, qu’une lettre sera adressée à la Cour Suprême pour un recours pour abus de pouvoir. Cela pour prouver à suffisance qu’ils sont des légalistes.

«Ce repli ne veut pas dire qu’on a eu peur, la bataille n’est pas seulement dans la rue, la bataille est aussi juridique. La bataille est aussi communicationnelle, il y a plusieurs façons de gagner une bataille. Et vous convenez avec moi, que la première guerre entre les Etats-Unis et l’Irak, c’était la guerre de la communication. Qui gagne la communication gagne l’opinion», a lancé le président du CNOSCG.

Pour clore son intervention, Dansa Kourouma a fait savoir, qu’il est obligé, en ce jour exceptionnel, d’informer officiellement les membres du CNOSCG, partie prenante des Forces Sociales, que «ce repli n’était pas une peur, mais un repli stratégique pour préparer les autres étapes».
AGP/17/07/018      AOK/ST

Dans la même catégorie