AIP Côte d’Ivoire-AIP/Des acteurs du secteur cacao planchent sur la durabilité et la bonne gouvernance dans la filière à Abidjan AIB Burkina/CENI : Le rapport public 2022-2023 remis au Chef de l’Etat AIB Burkina : La CIL a enregistré une centaine de plaintes en 2022, présidente AIB Burkina : IssiakaSoulama souhaite renforcer l’efficacité de l’Agence nationale de régulation pharmaceutique AIB African Initiative rapproche davantage les populations burkinabè, maliennes et nigériennes à travers le Sambo AIB Le maïs n’est pas la solution à la souveraineté alimentaire, selon un agriculteur AIB Burkina/SIAEL 2024 : Des meilleurs acteurs du monde rural primés MAP 74-ème Berlinale : le documentaire ‘’Dahomey’’ de la Sénégalaise Mati Diop remporte l’Ours d’or MAP Ouganda: La Sollicitude dont SM le Roi, Amir Al Mouminine, entoure les ouléma africains, hautement saluée à Kampala ANP Projet de création de la confédération des Etats de l’AES: le M62 salue l’initiative des trois Etats du Sahel

Conakry: Les activités de l’Université du 3ème âge de Guinée lancées


  31 Janvier      71        Education (7066),

 

Conakry, 31 jan. (AGP) – L’antenne de Guinée de l’ONG l’université du 3ème âge de Guinée a officiellement lancé mercredi, 30 janvier 2019 ses activités dans la salle de congrès du palais du peuple sous la présidence du ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Yéro Baldé.

L’ONG composée d’hommes et de femmes nationaux et de la diaspora, a pour objectif principal la promotion du bien-être des seniors et préparer les juniors d’une part. D’autre part, mettre en place une micro-finance composée d’un complexe contenant un centre social et de formation, un centre médical adapté aux seniors et un centre de loisirs dédié à la même couche.

Dans son allocution, la présidente Hadja Nae N’diaye de cette ONG a indiqué que l’association des universités de 3ème âge existe déjà depuis 45 ans à Toulouse.

« On vieillit quand on cesse d’apprendre. Pour assumer ses responsabilités, il n’y a pas d’âge limite… On participe à une éducation à la citoyenneté qui peut aider ces personnes à jouer leur rôle social, à la communication sur la valorisation de notre culture ancestrale » A-t-elle expliqué.

Pour sa part, le ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Abdoulaye Yéro Baldé, a tout d’abord félicité l’initiative avant de s’engager à l’accompagner au nom de tout le gouvernement.

« Amadou Hampâté Bâ disait, “en Afrique, lorsqu’un vieillard meurt, c’est une bibliothèque qui brûle”. Cela va en droite ligne avec ce que vous comptez y remédier, en tout cas, selon ce qui est écrit sur votre pamphlet. Il ne faut plus que jamais, lorsqu’un vieillard meurt, qu’une bibliothèque brûle. Vous les jeunes dans leur ensemble vous devriez bénéficier de cette expérience, pour pouvoir faire avancer la société… », soutient le ministre.

Il a ensuite rassuré les initiateurs son implication personnelle et de tout le gouvernement pour conférer un plein succès à l’initiative.

« Nous sommes prêts à entreprendre auprès de cette association, à faire en sorte que cette université du 3ème âge soit rapidement opérationnelle dans notre pays ».

Il faut noter la présence à cette cérémonie de lancement officiel plusieurs personnalités du monde des universités de 3ème âge, notamment celle de la fondation mère de Toulouse, du Sénégal et du Mali.

Dans la même catégorie