AIB Ganzourgou/Assainissement : La population mobilisée pour une opération de curage de caniveaux à Zorgho AIB Burkina : le gouvernement veut produire de l’engrais à hauteur de 15 milliards FCFA pour améliorer la production agricole AIB Burkina : le gouvernement veut porter le taux d’électrification rurale à 50 % en 2028 MAP L’ECOSOCC de l’UA a oeuvré sous la présidence marocaine à impliquer les Organisations de la Société Civile et la Diaspora MAP Une délégation turque au Niger pour renforcer la coopération militaire et économique MAP Quatre tueurs à gages abattus lors d’une fusillade à Durban (police) MAP Renforcement de la coopération entre le Sénégal et les États-Unis APS SENEGAL-DROGUES /40,3 Kg de cocaïne saisis à l’AIBD (Douanes) APS L’Afrique représente plus de la moitié des urgences sanitaires dans le monde (OMS) APS Louga : lancement d’une opération de plantation de 5000 arbres

CONAKRY : VERS L’ORGANISATION DES ÉTATS GÉNÉRAUX DE L’AGRICULTURE ET DE L’ÉLEVAGE


  27 Juin      23        Economie (21774),

 

Kaloum, 26 juin (AGP)- Dans le cadre du rayonnement et de  l’innovation dans les domaines de l’agriculture et de l’élevage  en  Guinée, le ministère de tutelle entend organiser  du 03 au  05 juillet 2024 à Conakry,  les états généraux de ces deux secteurs, après des  concertations  régionales  effectuées  à  Kankan, Kindia et N’zérékoré.

À travers ces états généraux, selon le directeur communal de l’agriculture et de l’élevage de Kaloum, Souleymane Diallo, l’on ne pourra plus dire que rien n’a été fait. Il s’agira d’adapter le secteur aux réalités positives et négatives de la génération actuelle, tout en se projetant sur l’autosuffisance alimentaire tant souhaitée par le président de la République, Général Mamadi Doumbouya.
Pour Souleymane Diallo, l’agriculture moderne est une science en perpétuelle évolution. Elle inclut l’irrigation de pointe, les semences hybrides de qualité et les techniques de production modernes. De plus, elle doit tenir compte des réalités du réchauffement climatique.
C’est pourquoi, a-t-il indiqué, il est impératif de trouver des solutions novatrices et d’élaborer une nouvelle feuille de route pour le secteur agropastoral guinéen. Ce sont tous les acteurs des deux secteurs, mais aussi toute la chaîne de valeur (agroalimentaire, restauration, commerce, etc.), qui sont invités à participer à ces états généraux.
‘’L’avenir de ce secteur se joue maintenant. C’est le peuple tout entier qui est invité à y contribuer. Depuis sa prise de pouvoir, le Président de la République, le Général de Corps d’Armée Mamadi Doumbouya, a multiplié par six (06), le budget du ministère de l’Agriculture. Cependant les médias en parlent peu. Si c’était un pays voisin qui avait réalisé une telle performance, ils seraient les premiers à le souligner. Bref, le ministre de l’Agriculture et de l’Élevage, Félix Lamah, a instauré une dynamique de gestion efficace pour assurer la réussite de ce département. Nous y parviendrons’’, a-t-il rappelé.
A noter que le directeur communal de l’agriculture et de l’élevage de Kaloum, invite tous les acteurs de ce secteur, la jeunesse et toute la population à participer massivement à ces états généraux qui seront axés sur le thème central : « comment traduire le potentiel agro-pastoral de la Guinée en levier pour l’autosuffisance, la sécurité alimentaire et nutritionnelle ».

Dans la même catégorie