ANG Fórum China-África / «As respostas principais que a crise necessita não foram dadas» diz Carlos Lopes ANG Contas públicas/”As declarações do Presidente do Tribunal de Contas foram desajustadas, insensatas e incongruentes”, refere nota da ANP ANG Covid-19/Ómicron estava na Holanda antes de ser detectada na África do Sul ANG Comunicação Social/SINPOPUCS anuncia greve de três dias nos órgãos públicos ANP Niger : Ouverture à Niamey de la 13ème édition du FIMA APS LES TRANSPORTS ROUTIERS DE KAOLACK ONT LARGEMENT OBSERVÉ LEUR MOT D’ORDRE DE GRÈVE ANP Le Président Mohamed Bazoum rencontre les membres de l’Association des Commissionnaires Agréés en Douane du Niger ANP Le Premier Ministre Nigérien s’entretient avec la cheffe de la coopération suisse AIB Burkina : Lancement de la télévision en ligne Faso Kibaaru TV, exclusivement en langues nationales AIB Rapport attaque d’Inata: Roch Kaboré va »tirer toutes les conséquences » et apporter les correctifs appropriés

CONGO : LA PROMOTION DE LA LITTÉRATURE AU CENTRE DE LA 4EME ÉDITION DE LA RELICO


  8 Octobre      43        Arts & Cultures (1847),

   

Brazzaville, 08 Octobre (ACI) – La 4ème édition de la Rentrée littéraire du Congo (Relico) 2020 se tient du 8 au 11 octobre à Brazzaville, en vue de promouvoir et de valoriser davantage la littérature congolaise dans un travail de mémoire.

Placée sous le thème «Littérature, legs et mémoires», cette édition met non seulement l’accent sur la posture des écrivains congolais dans le champ littéraire africain, mais aussi leurs désirs d’affirmer l’existence d’une littérature nationale.

A l’ouverture des travaux, le représentant du ministre de la Culture et des arts, le conseiller aux lettres, à l’édition et à la vulgarisation littéraire, M. Claure Kombo, a indiqué que le Congo est reconnu au niveau mondial comme un foyer ardent du livre, au regard du ratio population/nombre de publications annuelles.

Pour lui, la littérature congolaise demeure un arbre fleurissant depuis le pionnier ‘’Jean Malonga’’ jusqu’aux écrivains de la nouvelle vague, qui font l’honneur du pays. «Nous avons la mission d’encourager et d’accompagner nos créateurs littéraires et les autres acteurs de la chaîne du livre», a-t-il dit.

Faisant la leçon inaugurale de cette édition, le Pr Dieudonné Moukouamou Mouendo, a signifié qu’il est impossible de parler de mémoire sans penser à l’histoire et les héritages du passé, car la mémoire serait cette date du souvenir, impliquée lors des activités quotidiennes.

A son avis, ces activités permettent à l’homme de garder un lien avec son passé et d’apprendre de celui-ci pour comprendre le présent et circonscrire le futur. «La littérature, legs et mémoires sont inséparables. Dans le contexte congolais, ils se tiennent et s’alimentent mutuellement», a-t-il ajouté.

Dans son mot de circonstance, le coordonnateur de la Relico 2020, président du Pen centre Congo Brazzaville, M. Florent Sogni Zaou, a fait savoir que cette 4ème édition voit se renforcer avec le Grand prix littéraire ‘’Jean Malonga’’ qui se fait désormais en deux branches, notamment le Grand prix ‘’Jean Malonga’’ du mécénat et celui de la création.

Aussi, il a reconnu que la littérature congolaise se porte bien et a encore de ‘’très beaux jours devant elle’’, car elle n’est pas restée en marge des succès engorgés par le Congo.

La 4ème édition de la Relico 2020 est organisée par le Pen centre Congo Brazzaville, avec la collaboration, entre autres, de l’Union nationale des écrivains et artistes congolais (Uneac), la librairie ‘’Les manguiers’’ (Les Dépêches de Brazzaville) et l’Association culturelle Elongo, a-t-on noté.

Dans la même catégorie