AIP L’AIP remporte deux prix au Grand Prix FAAPA 2021 AIP La journée de l’entreprenariat féminin célébrée à Abidjan APS LES INVESTISSEMENTS DES ENTREPRISES CHINOISES EN AFRIQUE ESTIMÉS À 43 MILLIARDS DE DOLLARS EN FIN 2020 (LIVRE BLANC) AGP Guinée/Éducation : Pierre Kolié, 5ème de la République en sciences expérimentales au bac unique session 2020 plaide pour une bourse d’études à l’étranger AGP Guinée/Transition : Compte rendu du Conseil des Ministres AIP La Côte d’Ivoire s’offre 836 400 doses de vaccin Sinopharm pour lutter contre le covid-19 AIP La Suisse et la Côte d’Ivoire signent trois accords en matière de migration à Berne AIP Plus de 200.000 orphelins du Sida attendent d’être pris en charge en Côte d’Ivoire AIP Le Festival de l’électronique et du jeu vidéo d’Abidjan innove avec les Gaming Awards MAP Dakar: clôture de la 8e réunion du Conseil exécutif de la FAAPA par l’adoption du Plan d’action pour l’année 2022

Congo : Le Copéco dénonce le paiement inachevé d’une partie de la dette intérieure 2014-2016


  9 Octobre      28        Finance (567),

   

Brazzaville, 09 Octobre (ACI) – Les membres du Collectif des opérateurs économiques du Congo (Copéco) ont déploré entre autres faits, le 8 octobre à Brazzaville, le paiement inachevé d’une partie de la dette intérieure 2014-2016 et le paiement sélectif, soulignant que les marchés d’Etat sont exécutés conformément aux prescrits du code des marchés.

Dans un communique, ils ont décrié le règlement par le Club de Brazzaville des créances de 2014, 2015 et 2016. «Une bonne partie des entreprises éligibles n’a pas été payée. Les créances de 1 à 100 millions ont été payées en totalité. Moins les 35% de la décote, seulement 30% des créances de 100 à 500 millions ont été payées, de même que 50% des créances de 500 millions Fcfa», a fait savoir le président dudit collectif, M. Roger Obesse.

A cette occasion, les membres du Copéco ont invité le gouvernement au dialogue social, dans le but de mettre en place un plan d’apurement de la dette commerciale. Aussi, ils ont exprimé le souhait que ce cadre de dialogue soit placé sous l’arbitrage du Chef de l’Etat, afin d’aboutir non seulement à un règlement rapide, mais aussi de permettre la relance de l’économie nationale.

Dans la même catégorie