MAP Sahara marocain: le SG de l’ONU réaffirme la centralité du processus politique onusien APS COVID-19 : DEUX DÉCÈS ET 163 NOUVELLES INFECTIONS ANP Tahoua : L’INS sensibilise les opérateurs économiques de la région sur le recensement général des entreprises (ReGEN 2022) AIP Un opérateur minier fait don d’un bâtiment de trois classes à l’EPP Yao-Amoinkro AIP 2,6 milliards de personnes affectées à travers le monde par des repas cuits aux combustibles polluants (OMS) APS DANS LA RÉGION DE DIOURBEL, 189 LISTES PRENNENT PART AUX ÉLECTIONS LOCALES APS A KAOLACK, L’ADMINISTRATION EST FIN PRÊTE POUR L’ORGANISATION DU VOTE (GOUVERNEUR) APS A FOUNDIOUGNE, 71 % DES CARTES D’ÉLECTEUR ONT ÉTÉ DISTRIBUÉES (PRÉFET) APS MBOUR : 329.513 ÉLECTEURS INSCRITS APS TAMBACOUNDA : 264.759 ÉLECTEURS ATTENDUS AUX URNES

Congo : Le gouvernement apporte un soutien aux 18 candidats au 20ème concours d’agrégation


  23 Octobre      19        Société (37816),

   

Brazzaville, 23 Octobre (ACI) – La ministre de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation technologique, Mme Edith Delphine Emmanuel, a rencontré, le 22 octobre à Brazzaville, les 18 candidats au 20ème concours d’agrégation des sciences juridiques, politiques, économiques et de gestion du Conseil africain et malgache pour l’enseignement supérieur (Cames), en vue de leur apporter le soutien du gouvernement.

«Nous vous soutenons parce que nous attendons la victoire. Nous attendons votre retour en grande pompe pour célébrer l’admission de nouveaux maîtres de conférences agrégés», a-t-elle dit au cours de cette rencontre.

Adressant ses félicitations à ces candidats, Mme Emmanuel les a encouragés à se soumettre à ce  genre de concours. A son avis, y participer est une expérience enrichissante, car lorsqu’on prend part à cet exercice, que l’on soit admis ou ajourné, on en sort aguerris.

De ce fait, elle a particulièrement encouragé la participation, cette année, de deux femmes à ce concours. Selon elle, cela est un signal fort que ces candidates donnent aux femmes et aux jeunes filles du Congo.

«Notre université ne sera performante que si nous avons le personnel compétent. Nous devons faire en sorte que progressivement, nous puissions multiplier le nombre d’enseignants de rang», a-t-elle indiqué.

Remettant à titre symbolique la contribution du gouvernement aux 18 candidats, la ministre en charge de l’enseignement supérieur a précisé que cet appui est la concrétisation de la promesse faite par le Premier ministre, chef du gouvernement, M. Anatole Collinet Makosso, qui accorde un intérêt particulier à l’enseignement.

Remerciant le gouvernement pour cet appui, le vice-président de l’Université Marien Ngouabi (Umng), M. Stani Ondzé, l’un des candidats, a dit que ce soutien est un encouragement qui va leur permettre de travailler avec confiance. «Nous n’allons pas travailler pour nous-mêmes, mais pour le pays et pour nos étudiants», a-t-il ajouté.

Parmi ces 18 candidats congolais de cette université, 13 proviennent de la Faculté des sciences économiques et cinq de la Faculté de droit. Le concours d’agrégation Cames se déroulera du 4 au 17 novembre prochain à Cotonou, au Benin.

Le Congo est membre du Cames depuis 1968, a-t-on rappelé.

Dans la même catégorie


Article

  22 Janvier     19

Article

  22 Janvier     17

Article

  22 Janvier     16

Article

  22 Janvier     18