MAP Le Rwanda adopte des mesures strictes pour contrer une troisième vague de Covid-19 MAP Le Niger et le Nigeria confrontés à une « crise nutritionnelle majeure » chez les enfants (MSF) MAP Elections en Ethiopie : fermeture des bureaux de vote (Conseil national électoral) MAP Rabat abrite l’exposition « Delacroix, souvenirs d’un voyage au Maroc », une première en Afrique et dans le monde arabe MAP La CAF veut rendre le football africain plus compétitif (Président) APS SÉNOBA : LES POPULATIONS DÉPLORENT LE MANQUE D’EAU ET D’ÉLECTRICITÉ GNA Infant jaundice: what public needs to know and do? GNA Kenyan MP commends Ghana’s COVID testing speed GNA World Refugee Day: Ghana’s refugee population stands at 14,000 GNA 94 per cent of children fear unemployment in future

CONGO: LE RESEAU DES FEMMES ELUES LOCALES D’AFRIQUE ENTEND LANCER SES ACTIVITES SOUS PEU


  12 Octobre      21        LeaderShip Feminin (321),

   

Brazzaville, 12 octobre (ACI) – Les activités sur la promotion du leadership des femmes congolaises en politique seront lancées, le 07 mars 2020 à Brazzaville, a annoncé le point focal du Réseau des Femmes élues d’Afrique (Refela), Mme Diane Mbango.

C’est à l’occasion d’un entretien avec le secrétaire général du Parti congolais du Travail (Pct), M. Pierre Ngolo, que cette annonce a été faite.

«Nous avons le soutien total du camarade secrétaire général du Parti congolais du travail, Pierre Ngolo. Nous voulons beaucoup plus des femmes maires dans la gestion des cités et dans le gouvernement. Nous ne voulons plus de ce stéréotype qui consiste à dire que la femme congolaise est incompétente», a-t-elle indiqué.

Reconnaissant certaines défaillances pouvant exister chez les femmes, Mme Diane a fait savoir que le Refela peut y remédier par des ateliers de renforcement des capacités dans la gestion de la cité. D’où la nécessité pour le réseau de s’appuyer sur des partenaires techniques comme Onu-femme.

A cet effet, Mme Diane a souligné la présence de Mme Sangara Clémentine venue de Kinshasa pour mettre en place des ateliers de renforcement des capacités des futures femmes leaders au niveau de la gestion des collectivités territoriales au Congo.

Concernant la parité, il n’y a pas d’inégalité au Congo en ce qui est des salaires, contrairement à d’autres pays où des disparités existent même en Europe, a-t-elle affirmé, remerciant pour cela le Président congolais, M. Denis Sassou-N’Guesso.

«C’est déjà un point positif. La parité c’est juste un rappel, d’où la nécessité du Refela au Congo. Tout le monde sait que la loi sur la parité est sur le bureau du Premier ministre, donc ce sera un puissant lobbying, un plaidoyer, et nous l’avons commencé auprès des autorités politiques de ce pays. Nous n’allons pas nous arrêter-là, ce sera même à la limite le gâteau lors de notre lancement officiel le 7 mars 2020», a-t-elle poursuivi.

Pour le choix du Pct, elle a rappelé qu’il s’agit du parti au pouvoir. Mais cette démarche ne devrait pas s’arrêter là puisque le Refela est composé des femmes de toutes obédiences. Donc, il ne sera pas étonnant de voir cette association aller vers d’autres partis de la majorité présidentielle ou de l’opposition.

Le Refela est l’initiative du maire de Pointe-Noire, M. Jean-François Kando, mise en œuvre le 7 mars 2018 dans la ville capitale, rappelle-t-on.

Dans la même catégorie