AIP La ministre Françoise Remarck s’engage à améliorer les conditions de travail de son personnel AIP Françoise Remarck promet de soutenir les initiatives culturelles pour dynamiser le secteur des arts MAP Niger: une personne tuée et cinq enlevées « par des bandits » près de la Libye (ministère de l’Intérieur) MAP Togo: levée de la suspension des accréditations pour la presse étrangère MAP Liberia : le FAD approuve un financement de 10 millions de dollars pour améliorer la sécurité alimentaire et nutritionnelle MAP La CEDEAO lance officiellement ses programmes de promotion du genre et de l’égalité en Côte d’Ivoire AIP Digitalisation : La CIE primée au B2B digital 2024 pour ses avancées en intelligence artificielle AIP Adama Bictogo reçoit la nouvelle présidente du parlement de la CEDEAO MAP Rwanda: début de la campagne électorale pour la présidentielle et les législatives du 15 juillet MAP Cyclone Gamane: Madagascar a besoin de 124 millions de dollars pour la reconstruction

CONGO : LES JEUNES ÉLÈVES INVITÉS À UNE UTILISATION PROFITABLE ET HONORABLE DES RÉSEAUX SOCIAUX


  24 Novembre      98        Education (7228), Technologie (1094),

 

Brazzaville, 24 Novembre (ACI) – Le ministère de la Jeunesse et de l’éducation civique a invité, le 23 novembre à Brazzaville, les jeunes élèves à une utilisation profitable et honorable des réseaux sociaux dans l’intérêt de leur réussite scolaire pour mieux envisager l’avenir.

Rendant publique une déclaration, la ministre de tutelle, Mme Destinée Hermella Doukaga, a stigmatisé les comportements déviants des certains jeunes élèves qui exhibent ces derniers temps à travers les réseaux sociaux, en exposant leur nudité et chantant des chansons pleines de grossièreté.

La ministre de la Jeunesse a relevé que l’avenir de la jeunesse n’est ni dans le banditisme, ni dans les comportements déviants. «Certains spectacles honteux se seraient déroulés dans ce qui s’apparenterait aux lieux d’apprentissage», a-t-elle souligné dans son message.

A cet effet, elle a invité les jeunes congolais à une prise de conscience et au respect des valeurs morales et civiques, tout en rappelant que la loi 4-2000 du 14 Juin 2000 portant protection de l’enfant en République du Congo stipule que «tout enfant a des devoirs envers ses parents ; sa famille ; la société et toute autre communauté légalement reconnue, ainsi qu’envers la communauté internationale. A cet effet, l’enfant doit, entre autres, respecter l’identité et les valeurs nationales ; observer les règles établies par la société, la communauté, la République et la communauté internationale».

Aussi, elle a interpellé les responsables des établissements scolaires publics et privés quant à leurs responsabilités dans le cadre du suivi de l’encadrement des jeunes. «L’école étant un lieu par excellence de l’élévation de la conscience citoyenne ne saurait a aucun cas se convertir en moulin à déviances multiformes», a-t-elle déclaré, évoquant le rôle des parents et des familles dans l’éducation des enfants.

Selon certaines sensibilités, ce phénomène s’est passé ces derniers temps au lycée d’enseignement général Victor Augagneur de Pointe-Noire, dans le premier arrondissement Patrice Lumumba.

Dans la même catégorie