Côte d’Ivoire-AIP : Plaidoyer pour une subvention de la chimiothérapie des enfants atteints de cancer Togo : L’AFD offre 6,5 milliards FCFA au Togo pour la phase II Togo : Le conseil des droits de l’Homme salue les efforts « significatifs » du Togo Togo : La distribution d’allocations de bourse d’étude aux orphelins de l’ONG AOIB lancée a Lome Togo : Le médiateur de la République déclare ses biens et avoirs devant la cour constitutionnelle ANP Le président Bazoum Mohamed reçoit le bureau du CESOC ANP Niamey : Saisie de 1,433kg de métamphétamine d’une valeur de plus de 96 millions de francs CFA à l’aéroport international Diori Hamani ACAP Le Président de la République reçoit la lettre de créance du nouvel ambassadeur du Rwanda AIP Des femmes leaders exhortées au changement de mentalité pour le développement de San Pedro AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le commissaire du gouvernement de l’OIA-riz présente ses recettes pour une autosuffisance en riz

Congo : Plaidoyer pour la réduction échelonnée des importations des produits carnés


  5 Décembre      58        Agriculture (2526),

   

BRAZZAVILLE, 05 Décembre (ACI) – La Concertation nationale des organisations paysannes et des producteurs agricoles du Congo (Cnop-Congo) a fait un plaidoyer pour la réduction échelonnée des produits carnés (viande, poulet et porc) importés jusqu’à 70% en république du Congo, en vue d’accroître la contribution de l’offre locale.
Dans une note de position sur la situation des importations présentée le 4 décembre à Brazzaville, au cours d’un dîner de presse, la Cnop-Congo a recommandé l’augmentation de la productivité des petits élevages, en assurant un approvisionnement d’aliments de bétail, de poussins d’un jour et de matrices de qualité à moindre coût, ainsi que la mise en place d’un système de sécurité sanitaire des aliments opérationnel.
A cela, s’ajoute l’accroissement de la productivité locale en culture de maïs et de soja (intrants d’aliments de bétail), l’organisation des actions de sensibilisation des consommateurs sur les méfaits des produits carnés importés et la légitimation du prélèvement d’une taxe sur les importations des produits carnés pour alimenter un fonds d’appui aux élevages locaux.
Selon cette note de position, les défis sur les importations des produits carnés s’articulent autour de deux volets complémentaires, à savoir assurer la réduction des importations des produits carnés et garantir la sécurité des produits carnés importés. Pour relever ces défis, il faut améliorer la compétitivité des petits élevages locaux à cycle court et mettre en place un système national de sécurité sanitaire des aliments.
«Nous avons organisé ce diner de presse suite à plusieurs activités que nous avons menées, dont l’évaluation sur les importations des denrées alimentaires au Congo, qui ne favorisent pas l’amélioration de la compétitivité des éleveurs locaux», a dit le président de la Cnop-Congo, M. Séraphin Médard Ntady.
La consommation alimentaire du Congo est fortement dépendante des importations des produits carnés. L’accentuation continuelle des importations alimentaires sont passées de 120 milliards en 2009 à 600 milliards en 2017. Quant à la contribution de l’offre agricole au Pib national, elle est passée de 30% dans les années 70 à environ 3,6% en 2020.
L’offre locale en produits carnés représente environ 30% du Pib agricole, correspondant à une moyenne de 1% du Pib national.

Dans la même catégorie


Article

  23 Janvier     8

Article

  22 Janvier     21

Article

  20 Janvier     7

Article

  20 Janvier     14