AGP Guinée: 100 OPJ et autres fonctionnaires de justice reçoivent leur habilitation à Forécariah AGP Guinée : Le barreau décide de boycotter les audiences jusqu’au 31 juillet pour protester contre ce qu’il qualifie ‘’d’arrestations et détentions arbitraires’’ ANG Política/Porta-voz da Coligação PAI Terra Ranka considera que não há condições para a realização de eleições no ano em curso ANG Comunicação Social/CNOI qualifica de “incursão odiosa” contra o Presidente da República a nota de protesto do Sindicato dos Jornalistas Angolanos ACI Turquie/Politique: Le diplomate turc réitère la volonté de son pays à défendre la liberté des citoyens APS Le dialogue sera de mise entre le gouvernement et les syndicats d’enseignants, selon Moustapha Guirassy AIB Burkina : les jeunes du Nord invités à s’engager sans réserve dans la lutte anti-terroriste. ANG Política/Presidente da República marca eleições legislativas antecipadas para 24 de novembro MAP Le Maroc en mesure de produire jusqu’à 70% de ses besoins en médicaments (ministre) ACI Congo/Santé: Le gouvernement reçoit 230 mille doses de vaccin Bcg pour les enfants

Congo/Droits de l’Homme: Le Cad déplore l’augmentation des cas de torture dans les structures de détention


  27 Juin      5        Société (45909),

 

Brazzaville, 27 Juin (ACI) – Le directeur exécutif du Centre d’actions pour le développement (Cad), M. Trésor Nzila, a déploré le 26 juin à Brazzaville, l’augmentation des cas de torture dans les structures de détention.

Ces faits ont été mentionnés dans un rapport publié par cette Ong congolaise de défense des droits.

Selon le rapport, l’augmentation des cas de torture au Congo-Brazzaville, est passée de 13 durant les quatre premiers mois de 2023 à 122 pendant la même période en 2024.

« La situation est extrêmement préoccupante, de janvier à avril 2023, nous étions à 13 cas de torture documentés. Et, cette année, nous sommes passés à 122 cas de torture, traitements cruels, inhumains et dégradants », a déclaré M. Nzila.

Poursuivant son propos, il a souligné qu’il est important que les autorités prennent des mesures pour combattre cette pratique. La meilleure force de frappe c’est la justice. Il faut qu’elle prenne ses responsabilités.

A cette occasion, une victime de tortures depuis 2023, M. Roberto Lissassi, a révélé que « J’ai perdu la vue à cause de la torture (…). Je deviens dépendant. Je ne peux pas lire ni écrire. Je n’ai plus de dignité ».

Dans la même catégorie