MAP Cameroun : sept personnes calcinées dans l’incendie d’un minibus MAP Marsa Maroc sélectionné pour gérer des Terminaux du Port de Cotonou MAP La Côte d’Ivoire n’a « aucun problème » avec ses pays voisins (parti au pouvoir) ACI Congo/Unicef: Francine Ntoumi nommée ambassadrice nationale AGP Guinée: Lancement d’une campagne de traitement gratuit des anomalies visuelles financée par le Royaume d’Arabie Saoudite AGP Guinée: 100 OPJ et autres fonctionnaires de justice reçoivent leur habilitation à Forécariah AGP Guinée : Le barreau décide de boycotter les audiences jusqu’au 31 juillet pour protester contre ce qu’il qualifie ‘’d’arrestations et détentions arbitraires’’ ANG Política/Porta-voz da Coligação PAI Terra Ranka considera que não há condições para a realização de eleições no ano em curso ANG Comunicação Social/CNOI qualifica de “incursão odiosa” contra o Presidente da República a nota de protesto do Sindicato dos Jornalistas Angolanos ACI Turquie/Politique: Le diplomate turc réitère la volonté de son pays à défendre la liberté des citoyens

Congo/Education: Les ministres des enseignements invités à mettre en œuvre les conclusions des états-généraux.


  8 Juin      11        Education (7287),

 

Brazzaville, 08 Juin (ACI)- Le Conseil des ministres tenu, le 7 juin à Brazzaville, a invité les ministres en charge des enseignements à mettre en œuvre les grandes conclusions des états-généraux de l’éducation nationale, de la formation et de la recherche.

Il s’agit, entre autres, de l’avant-projet de loi fixant l’organisation du système éducatif en République du Congo, celui modifiant et complétant la loi n°15-95 du 7 septembre 1995 portant orientation et programmation du développement scientifique et technologique, de l’avant-projet de loi portant programmation budgétaire de l’éducation nationale, de la formation et de la recherche, ainsi que de 600 préconisations.

C’est au cours de la troisième communication de ce conseil, relative à la tenue des états-généraux de l’éducation nationale de la formation et de la recherche, que le ministre de l’Enseignement préscolaire, primaire, secondaire et de l’alphabétisation, M. Jean Luc Mouthou a cité ces conclusions et a rappelé les thématiques permettant l’ouverture de ces états-généraux tenus du 25 au 29 janvier 2024 sous l’autorité du Premier ministre, chef du gouvernement M. Anatole Collinet MAKOSSO.

Un haut-commissariat chargé de l’organisation des états-généraux de l’éducation nationale, de la formation et de la recherche ouverts le 13 septembre 2022, a été mis en place par décret du président de la République le 5 novembre 2021 dans ce cadre, a-t-il fait savoir.

Au cours de ces rencontres, les actions et  la prise des contacts avec l’ensemble des acteurs, tant à l’intérieur du pays qu’au niveau des diasporas, nécessaires ont été menées par le Haut-commissaire M. Hellot Matson Mampouya.

Pendant les travaux, quinze thématiques ont été identifiées et discutées lors d’un atelier national de 10 jours, avec la participation de 400 experts, travaux soutenus par la participation active des experts de l’Unicef et de l’Unesco.

Les problématiques abordées ont été, le financement et la gouvernance du système éducatif, le développement et la modernisation de la recherche scientifique, les infrastructures scolaires et universitaires, l’amélioration de la qualité des apprentissages, le développement de l’enseignement technique et professionnel, de l’employabilité et de l’entreprenariat des jeunes.

 La violence en milieu scolaire, l’alphabétisation et l’éducation non formelle et inclusive ont également fait partie de ces préoccupations.

Un constat objectif et sans complaisance des maux qui minent le système éducatif a été dressé et des pistes de réforme ont été discutées et adoptées lors de ces assises.

Dans son programme d’actions présenté devant l’Assemblée nationale, afin de traduire dans les faits la volonté du Chef de l’Etat d’accorder une place majeure à l’éducation, a indiqué le ministre Mouthou, le chef du gouvernement, avait annoncé, le 21 juin 2021 la tenue d’une concertation nationale permettant l’adoption d’un plan de relance du système éducatif national, a-t-il rappelé.

Dans la même catégorie