APS Le dialogue sera de mise entre le gouvernement et les syndicats d’enseignants, selon Moustapha Guirassy AIB Burkina : les jeunes du Nord invités à s’engager sans réserve dans la lutte anti-terroriste. ANG Política/Presidente da República marca eleições legislativas antecipadas para 24 de novembro MAP Le Maroc en mesure de produire jusqu’à 70% de ses besoins en médicaments (ministre) ACI Congo/Santé: Le gouvernement reçoit 230 mille doses de vaccin Bcg pour les enfants ACI Congo/Environnement: Les journalistes informés sur la gestion des écosystèmes ACI Congo/Education: Le taux de réussite aux baccalauréats techniques 2024 en hausse ACI Congo/Economie: Nécessité de renforcer la compétitivité de la chaîne de transport pour relever l’économie nationale AIP Une campagne nationale de sensibilisation initiée à Abidjan pour prévenir les incendies dans les communautés locales AIP La Côte d’Ivoire, 10e pays africain à adhérer à la Convention sur l’eau (ONU)

Congo/Entrepreneuriat: Les entreprises invitées à collaborer avec l’Esgae


  1 Juin      13        Entreprenariat (271),

 

Brazzaville, 1 juin (ACI) – L’École supérieure de gestion et d’administration des entreprises (Esgae) a organisé, du 30 au 31 mai à Brazzaville, les  « Journées de l’entreprise et de l’employabilité », afin d’inciter les entreprises à collaborer avec cette école pour renforcer l’employabilité des étudiants et les encourager à adopter une culture entrepreneuriale.

La première édition de ces journées, parrainée par la ministre des Petites et Moyennes Entreprises et de l’Artisanat (Pme) Mme Jacqueline Lydia Mikolo, s’est tenue sous le thème « l’employabilité des étudiants au cœur des relations entre école et entreprises ».

Ouvrant les travaux, le directeur général de l’Esgae et initiateur de ces journées, le Pr Roger Armand Makany, a souligné que ces journées doivent être comprises d’abord comme une rencontre entre l’entreprise et l’école, puis comme une démarche de l’entreprise vers l’école.

Pour lui, cette rencontre s’explique par le fait que les deux organisations sont des systèmes ouverts. La démarche de l’entreprise vers l’école est ainsi motivée par la reconnaissance que l’entreprise doit être au cœur de l’école.

Selon la ministre des Pme, l’employabilité des jeunes, des étudiants et des diplômés est une préoccupation constante pour tous les décideurs et acteurs professionnels ayant grandement besoin de cadres compétents et opérationnels.

Elle a, également, souligné que la formation doit offrir des solutions pérennes aux besoins exprimés par les populations. « La clé de la réussite est de maintenir un cadre de dialogue et d’échanges permanent entre les trois piliers que sont les entreprises, donc le secteur privé, les pouvoirs publics et les acteurs en charge de la formation des cadres », a indiqué Mme Mikolo.

Pour elle,  ces journées s’inscrivent dans la perspective encouragée par le gouvernement pour favoriser la création de 90 000 emplois dans le secteur privé. Les très petites, petites et moyennes entreprises sont fortement concernées et doivent nécessairement identifier les talents et les compétences correspondant à leurs besoins.

« Nous croyons que ces journées permettront de contribuer de manière conséquente à l’atteinte de cet objectif », a-t- elle fait savoir.

Intervenant lors d’une tribune organisée sur la question de l’employabilité au Congo, le président de l’université Denis Sassou Nguesso, M. Ange Antoine Abena, a appelé les pouvoirs publics à prendre leurs responsabilités en créant les conditions nécessaires à l’employabilité.

« Il faut qu’il y ait un véritable écosystème favorable à transformer l’homme à acquérir le savoir-être pour en faire bon usage », a-t- il déclaré. Il a, également, invité les enseignants à l’auto-évaluation pour s’assurer que les connaissances transmises sont utiles aux étudiants.

Les Journées de l’entreprise et de l’employabilité ont été marquées par diverses activités dont des formations, des ateliers, des simulations d’entretien et des expositions d’entreprises. Elles seront organisées chaque année, a-t-on appris.

Au total, 32 entreprises et 20 startups ont participé à ces journées. À cette occasion, 37 ateliers sur les simulations d’entretiens ont été organisés et six conférences ont été tenues.

Dans la même catégorie