APS MALI-AFRIQUE-MUSIQUE/NECROLOGIE / Décès de Toumani Diabaté, illustre joueur de kora (famille) APS SENEGAL-SANTE / Il faut “réorienter la réponse au VIH”, préconise Maguette Ndoye Ndiaye APS SENEGAL-PECHE-EMIGRATION / Aïssatou Mbodj invite les pêcheurs à rester au Sénégal APS SENEGAL-ECONOMIE-EQUIPEMENTS / Fatou Diouf réitère la volonté de l’État de moderniser la pêche artisanale APS SENEGAL-HYDRAULIQUE -GOUVERNANCE / Distribution de l’eau : l’Etat invité à publier le contrat d’affermage signé avec le Groupe Suez ANP Niger: Présentation au Drapeau de 1010 élèves gardes nationaux de la promotion 2023 MAP Sénégal : Mission multisectorielle du Club Afrique Développement AIP Dr Edouard Fonh-Gbéi, l’ingénieur chevronné de la géoinformation (Portrait) MAP RCA: Les besoins humanitaires aggravés par les conflits dans les pays voisins (ONU) AIP Les acteurs de l’industrie planchent sur les enjeux stratégiques de la souveraineté industrielle

Congo/Société: La Fao accorde 300 millions de Fcfa aux agriculteurs victimes d’inondations


  10 Juillet      7        Société (45940),

 

Brazzaville, 10 Juillet (ACI) – Le Fonds des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) a signé, le 8 juillet à Brazzaville, un accord de coopération technique avec le gouvernement congolais, octroyant une aide de 300 millions de Fcfa pour soutenir les agriculteurs victimes des récentes inondations dans plusieurs départements du pays.

La ministre des Affaires sociales, de la solidarité et de l’action humanitaire, Mme Irène Marie Cécile Mboukou-Kimbatsa Ngoma et la représentante de la FAO au Congo, Mme Yannick Ariane Rossorimanana, ont paraphé cet accord s’inscrivant dans le cadre du plan de relèvement du Congo.  Cette aide concerne les départements du Pool, de la Cuvette, de la Likouala et des Plateaux.

Parmi les actions prévues figure la distribution de boutures de manioc aux agriculteurs sinistrés. Mme Rossorimanana a souligné l’importance d’une approche anticipative dans la gestion des catastrophes : « La FAO cherche à établir un système de relèvement plus rapide et plus efficace, en privilégiant l’anticipation des catastrophes plutôt que l’intervention », a-t-elle mentionné.

La représentante de la FAO a, également, mis en avant l’utilisation des technologies de géo spatialisation et d’alerte rapide pour prévenir les crises humanitaires cruciales dans le secteur agricole.

Cette contribution sous forme de don vise à renforcer la résilience des communautés agricoles face aux catastrophes naturelles, illustrant l’engagement de la Fao envers la sécurité alimentaire et le développement rural au Congo.

Dans la même catégorie